Paris dépose ce mardi sa candidature à l’organisation des Jeux olympiques de 2024 après avoir essuyé trois revers.

Après avoir échoué en 1992, en 2008 et en 2012, Paris va retenter sa chance et déposer officiellement mardi sa candidature pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024, comme le rapporte Metronews. Cette annonce aura lieu à midi au siège du Comité national olympique et sportif français dans le 13ème arrondissement de Paris. Alors que certains pensaient que la France attendrait le 14 juillet pour faire cette annonce, la date choisie est symbolique puisqu’il s’agit de la journée mondiale de l’Olympisme.

Lire aussi -JO 2024 : Paris dispose-t-elle des infrastructures nécessaires ?

La ville sélectionnée par le CIO sera dévoilée durant l’été de 2017. D’ici là, la France peut peaufiner son dossier afin de mettre toutes les chances de son côté. Mais la capitale française peut-elle espérer être désignée par le CIO ?

Un budget inférieur aux JO de Londres

Le budget pour l’organisation des Jeux olympiques a été estimé à 6 milliards d’euros contre 11 milliards pour Londres en 2012. Les JO seraient financés principalement par des intérêts privés comme l’a décidé Anne Hidalgo qui se montrait réticente au départ à l’idée de déposer un dossier de candidature.

Des concurrents à craindre ?

Paris semble être la ville qui a le plus de chance de l’emporter. Il ne faut tout de même pas crier victoire trop vite. En 2005, alors que la capitale française était favorite, c’est sa rivale britannique qui avait été désignée. Par ailleurs, Paris est en compétition avec Boston qui a également ses chances. Toutefois, selon un sondage la moitié des habitants de la ville universitaire américaine est contre l’organisation des JO alors que les Français y sont plutôt favorables. Rome est également candidate mais elle compte organiser des jeux décentralisés. Certaines épreuves auront lieu à Naples, Florence et en Sardaigne, ce qui risque de lui porter préjudice. En ce qui concerne Hambourg, elle est moins renommée que ses concurrentes mais peut créer la surprise. De plus, une cinquième ville pourrait déposer sa candidature mardi et il pourrait s’agir de la capitale hongroise, Budapest.

Son point fort : ses infrastructures

Publicité
Entre le Stade de France pour l’athlétisme, Roland-Garros pour le tennis, le Grand Palais pour l’escrime, le Champs de Mars pour le tir à l’arc, la capitale de l’hexagone dispose déjà d’un certain nombre d’équipements pour accueillir les différentes épreuves olympiques. Peu d’infrastructures devraient donc être construites, ce qui permettrait à la France de respecter le budget serré recommandé par le CIO. Le village et la piscine olympique devraient voir le jour en Seine-Saint-Denis, ce département populaire pourrait jouer un rôle clé dans les JO. Le village estimé à 1,7 milliard d’euros serait converti en logements après l’événement.

Vidéo sur le même thème : Jeux Olympiques 2024 : 3 Français sur 4 favorables à la candidature de Paris

mots-clés : Paris, Candidature

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité