Après le reportage de son "expert de la France" annonçant que Paris était tombée aux mains des islamistes radicaux, la chaîne américaine "Fox News" a présenté de faibles excuses.

"A dix minutes en taxi de la Tour Eiffel, certaines rues de Paris ressemblent à Bagdad". Dans son reportage sur les récents drames survenus en France, diffusé le 12 janvier sur Fox News, le journaliste Nolan Peterson a dressé un portrait rocambolesque de la capitale.

A lire aussi : Apologie du terrorisme : où s'arrête la liberté d'expression ?

Le journaliste américain, "expert de la France" pour y avoir séjourné deux ans entre 2004 et 2006, s’est ridiculisé en beauté en affirmant que Paris comportait des "zones de non-droit" - carte à l’appui - tombées sous la coupe des islamistes radicaux. Selon lui, les non-musulmans et même la police ne pouvaient y pénétrer.

"Je n’ai pas fait cette carte"

Face aux railleries et même "aux menaces de mort", Nolan Peterson a publié, tel Louis XVI, une lettre adressée "au peuple de France" dès jeudi sur le site blueforcetracker.com. Il s’est excusé d’avoir affirmé de tels propos concernant Paris et a expliqué ne pas être responsable de la carte montrant les "zones de non-droit" s’étalant jusque Montmartre.

Ancien militaire ayant servi en Afghanistan, Nolan Peterson aurait vu des similitudes entre la situation afghane et les émeutes françaises ayant eu lieu en 2005.Selon le présentateur de Fox News, qui a également présenté ses excuses, cette fameuse carte datait de ces émeutes de 2005. Mais dans son analyse, Nolan Peterson laissait clairement entendre que la situation très tendue d’il y a dix ans perdurait encore aujourd'hui.

A lire aussi : "Je suis Charlie" : l'application qui défend la liberté d'expression

Publicité
Offensé d’avoir vu "son nom traîné dans la boue", "l'expert" a tenu à participer à l’émission du Petit Journal de jeudi soir pour faire la révérence devant "le peuple de France" et présenter, une nouvelle fois, ses excuses.

Quant aux rues proches de la Tour Eiffel ressemblant, soi-disant, à Bagdad, on ne sait toujours pas si Nolan Peterson voulait parler des Invalides ou de la rue de Passy.

A voir sur le même thème : Quand Fox News compare Paris à Bagdad

mots-clés : Excuses
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité