Frigide Barjot et son mari ont récemment été assignés en justice par leur bailleur social qui souhaite qu’ils quittent leur duplex de 173 m² dans le XVe arrondissement de Paris. Selon 20Minutes, l’ancienne chef de file de la Manif pour tous aurait lancé un appel aux dons en sa propre faveur.

Frigide Barjot bientôt expulsée de son domicile ? L’ex-égérie de la Manif pour tous et son époux, Basile de Koch, sont en effet convoqués ce mercredi au tribunal d’instance du XVe arrondissement de Paris. Le couple a été assigné par la Régie immobilière de Paris qui lui demande de quitter son logement. Le bailleur social reproche notamment aux deux époux d’avoir utilisé leur logement social "à des fins commerciales". Alors que Frigide Barjot et son mari vivent depuis 2001 dans un duplex de 173m² situé à deux pas du Champs de Mars, la Régie les accuse d’avoir sous-loué une partie de leur appartement à la société Jalons et ce, par le bais de cette même société. Ce qui constitue "deux manquements graves aux obligations des baux d’habitation consentis à M. et Mme Tellenne".

Près de 9.000 euros par ans grâce à la sous-locationCofondé par Basile de Koch, la société Jalons n’était au départ qu’un groupe d’étudiants qui organisaient des happenings humoristiques. Ce n’est qu’après que ce petit groupe a décidé de fonder une société d’édition dont la spécialité est désormais la publication de pastiches comme Le Cafard acharné, L’Aberration ou encore Le Monstre.

L’appartement de l’ancienne chef de file de la Manif pour Tous n’est par ailleurs pas un HLM mais un logement intermédiaire à loyer libre. Cependant la Régie de la ville de Paris n’a pas pu augmenter le le loyer – fixé à 2 850 euros, soit un montant bien en-deçà du prix du marché dans ce quartier -  car les locataires ont avancé leurs faibles revenus (environ 36 000 euros annuels). Une source proche du dossier a pourtant indiqué que le couple récupérait chaque année près de 9.000 euros au titre des loyers issus de la sous-location consentie à la société Jalons.

Publicité
Assurant à 20Minutes ne survivre "qu’en rognant tous les mois sur la capital hérité de (ses) parents", Frigide Barjot a donc décidé de faire appel à la générosité de ses anciens soutiens de la Manif pour tous. L’association Les Amis de Frigide Barjot devrait prochainement voir le jour. "Les statuts sont en préparation. Il y aura un site avec un appel aux dons. Les gens qui pensent que je ne mérite pas ce traitement pourront ainsi m’aider...", a-t-elle précisé au quotidien gratuit.

Publicité