Notre pays enregistre une fréquentation record du nombre de touristes pendant les vacances. Et les Français n’y seraient pas étrangers…

"Nous allons vers un nouveau record mondial", a soutenu jeudi le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius.

Les clientèles chinoise et française expliquent en grande partie ces bons chiffres qui tranchent avec ceux de l’année dernière, jugés mi-figue mi-raisin. Et la hausse des touristes chinois est la plus spectaculaire : + 48,9 % (!).

La barre des 2 millions de Chinois devrait être franchie

"Les touristes chinois n'auront jamais été aussi nombreux que cette année qui s'achemine vers une année record. La baisse du yuan ne se fait pas à ce stade sentir, en revanche l'attribution en 48 heures des visas joue pleinement en faveur de notre destination", précise François Navarro, directeur général du CRT Paris Ile-de-France.

Chaque année, se sont près de 1,5 million de Chinois qui viennent en France – la barre des 2 millions doit être franchie cette année – où chacun d’eux dépense en moyenne 1 300 euros. Il faut dire que notre pays met les petits plats dans les grands pour accueillir cette clientèle fortunée, amatrice de shopping dans les magasins du boulevard Haussmann, à Paris, où des agents bilingues sont là pour les orienter.

Les Russes et Japonais ont moins visité la France

Mais outre les Chinois, les Français ont eux aussi boosté les bons chiffres du tourisme avec une augmentation de 2,9 % de la fréquentation, par rapport à 2014. "La situation au Maghreb et la crise économique ont incité les Français à redécouvrir les vacances à Paris et en Ile-de-France, ce qu'ils ont fait en nombre cette année", a commenté François Navarro. 

Publicité
Concernant les autres nationalités, celles-ci sont plutôt stables par rapport à l’année dernière. Toutefois, si les Espagnols et les Britanniques sont plus nombreux (+ 5,2% et 2,2 %), on observe une baisse de la fréquentation des touristes italiens (-12,7%), hollandais (-7,2%) et allemands (-4,2%). Les deux grandes baisses viennent de la clientèle russe (-39%) et japonaise (-21%), du fait de la situation économique et de la dépréciation des monnaies dans ces deux pays.

Vidéo sur le même thème : Vacances 2015 : plus de touristes français... en France

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité