Pendant une journée, les habitants de Peyrissas (Haute-Garonne) se retroussent les manches pour effectuer les travaux dans la commune. En contrepartie, les impôts locaux n’augmentent pas.

C’était une promesse de campagne et Guy Loubeyre, le nouveau maire (PS) de Peyrissas élu en 2014, l’a tenue. Une fois par an, les habitants volontaires de ce petit village de 85 âmes sont invités à travailler bénévolement pour faire économiser de l’argent public à la commune, et ainsi ne pas voir leurs impôts locaux augmentés.

Dimanche dernier, pour la seconde fois, les Peyrissans se sont réunis de bon matin, armés de leurs pelles, de leurs chiffons, et surtout d’un peu d’huile de coude. Si l’année dernière divers travaux avaient occupé les habitants, cette fois-ci, c’est le réaménagement du cimetière qui a été le principal chantier.

"C’est l’occasion de prouver son attachement au village"

Chacun s’est donc mis en mouvement pour embellir l’endroit et surtout les allées, recouvertes de 30 tonnes de sable, afin de rendre plus accessible l’accès aux personnes handicapées. Il faut dire que la moyenne d’âge dans la commune est élevée : "Il y a beaucoup de retraités", confie à Planet.fr Guy Loubeyre.

Un rendez-vous annuel qui permet donc aux plus jeunes comme aux plus âgés de se retrouver ensemble autour d’une œuvre commune. "On n’a pas beaucoup le temps de se rencontrer en dehors d’évènements tels que la fête annuelle ou les enterrements…", explique ce dernier.

"C’est l’occasion de prouver son attachement au village, d’intégrer les nouveaux habitants, et de se rassembler en dehors des fêtes", assure à BFMtv, Stéphane, un habitant du village. "Ils sont très contents de cette journée citoyenne. Ils voient leur village qui s’embellit.", résume Guy Loubeyre.

Pas de hausse d’impôts depuis deux ans

Mais si l’opération permet de rassembler les habitants du petit village, elle a surtout pour but de faire économiser de l’argent à la commune. "Nous n’avons pas d’agents municipaux ; si on avait fait faire ces travaux par une entreprise privée, cela nous aurait coûté cher.", nous confie l’édile qui estime les économies réalisées entre "2 500 et 3000 euros".

A lire aussiLe maire d’un village raconte son quotidien sur Twitter

De quoi faire face aux 1 400 euros de baisse de dotations de l’État pour cette année et permettre à la commune de faire quelques "bénéfices" au passage qui s’ajouteront à son budget annuel de 130 000 euros. En contrepartie de ces gains, pour la seconde année consécutive, les habitants de Peyrissas n’ont pas subi de hausse d’impôts locaux.

Certains maires s’intéressent à l’évènement

Le procédé séduit tellement que cette année le nombre de participants a presque doublé, passant de 25 personnes à plus d’une quarantaine dimanche dernier. Guy Loubeyre assure même que certains maires aux alentours s’enquièrent auprès de lui pour savoir comment fonctionne cette demi-journée citoyenne et s’ils peuvent l’instaurer dans des communes plus importantes. En plus des élus locaux, les médias nationaux semblent eux aussi intéressés par la formule ; ainsi, en pleine interview avec Planet.fr, le maire reçoit un autre appel : "C’était Europe 1 !", nous confie-t-il.

Publicité
L’année prochaine, rebelote. "On est en train de réfléchir à ce que l’on va faire. On en parle entre nous. On va sans doute planter des arbres fruitiers sur les terrains qu’on a débroussaillés et puis réhabiliter la salle des fêtes.", indique Guy Loubeyre.

Vidéo sur le même thème : Impôts locaux: ils flambent dans les grandes villes !