Une étude de la revue Plos one révèle notre perception mentale de la semaine. Le but étant de comprendre pourquoi l'on se trompe dans les jours de la semaine.

Traduite par Slate.fr, cette étude publiée par la revue Plos one et menée par des psychologues des universités Lincoln, York et Hertfordshire explique notre "perception mentale de la semaine".

Les psychologues ont découvert que 40% des personnes interrogées se trompaient quand on leur demandait quel jour de la semaine nous étions. Soit elles disaient la veille, soit le lendemain. Cette erreur était plus présente les jours qui faisaient partie de la "litanie" de la semaine. C'est-à-dire du mardi au jeudi.

Lorsqu’il y a un jour férié dans la semaine on observe une augmentation des confusions puisqu’on passe de 40 à 50% de personnes qui se trompent.

Les lundis et vendredis sont associés à quelque chose

Pourquoi ? Car les autres jours sont souvent associés à quelque chose. Par exemple, le lundi à la "fatigue" et à "l’ennui". Le vendredi quant à lui est associé à la "fête" et au "relâchement". "Notre recherche montre que les cycles temporels peuvent influencer la cognition, même quand ils sont socialement construits", explique le docteur David Hellis.

A lire aussi : Selon une étude, les Américains ne croient plus en leur rêve

Publicité
De plus, on entend souvent des chansons qui parle d’un lundi ou d’un vendredi. "Blue Monday" de New Order ou "Monday morning" de Tupac. Les chansons sur le mardi ou le jeudi sont beaucoup plus rares.

Vidéo sur le même thème : Selon une étude, le travail rendrait ... inactif !