Un habitant de Joué-sur-Erdre (Loire-Atlantique) a été placé en détention provisoire ce dimanche 10 août. Il est suspecté d’avoir tué un jeune homme de 19 ans qui le cambriolait.

C’est un drame qui rappelle l’affaire du bijoutier de Nice en 2013 dans laquelle le commerçant avait fait feu sur un de ses voleurs. Un habitant de Joué-sur-Erdre a été mis en examen ce dimanche par un juge d'instruction nantais pour homicide volontaire. Il est suspecté d’avoir tué un jeune homme de 19 ans qui le cambriolait. L’homme, âgé de 59 ans, a été placé en détention provisoire.

A lire aussi : bijoutier de Nice : le nombre de soutiens fait polémique

Vivant seul dans une maison isolée de la campagne nantaise, le propriétaire a été réveillé dans la nuit de vendredi à samedi par un bruit inhabituel, aux alentours de 5h. Cet ancien garagiste est sorti de chez lui armé d’une carabine 22 long rifle. Il a alors surpris deux jeunes, tous deux âgés de 19 ans, en train de lui dérober du matériel rangé dans son hangar.

A lire aussi : bijoutier de Nice : Manuel Valls "comprend" les commerçants

Le mis en examen aurait tiré, touchant d’une balle dans le dos l'un des voleurs. Ce dernier est mort de ses blessures. Le tireur a appellé les gendarmes juste après les faits. Le second cambrioleur avait, lui, réussi à prendre la fuite avant d’être interpellé samedi. 

"Il était paniqué"

Publicité
Selon Me Aurélien Ferrand, l’avocat du suspect, son client aurait tiré "à une seule reprise, mais sans mettre en joue". "Il répète qu'il ne voulait pas tuer. Il était paniqué", a-t-il précisé à Presse Océan. "Il regrette profondément son geste. Il ne voulait pas ce qui est arrivé", a-t-il encore ajouté.Au cours de sa garde à vue, le suspect a déclaré avoir déjà été victime de plusieurs cambriolages.

> Vidéo sur le même thème : le bijoutier de Sézanne raconte son agression - 30/11