Dans des propos relayés par le Club de la presse de Lyon, Monseigneur Barbarin a expliqué qu'il était favorable au mariage pour tous, vraiment pour tous, y compris celui des prêtres.

C'est fait, l'Assemblée nationale a voté le mariage pour tous. Enfin presque pour tous. Une institution résiste en effet encore et toujours à la vague matrimoniale qui traverse l'Europe. Sujet tabou, le mariage des prêtres au sein de l'Eglise catholique refait surface avec les déclarations du cardinal-archevêque de Lyon, Mgr Philippe Barbarin. "Autoriser les prêtres à se marier ? Ça a déjà existé. Et la situation actuelle peut changer" a déclaré le prélat au Club de la presse de Lyon. 

Alors que l'Eglise s'apprête à traverser une phase de turbulences avec le retrait de Benoit XVI, la question d'une éventuelle modernisation va se poser. Car si l'Eglise condamne le mariage homosexuel, dont Mgr Barbarin a été un vigoureux pourfendeur, le célibat des prêtres n'est pas une question de principe mais de d'usage. Un usage qui n'est entré en vigueur qu'avec la Réforme grégorienne, au XIe siècle en Occident. Les prêtres orthodoxes, les popes, sont eux, par exemple, autorisés à se marier avant leur ordination.

Publicité
Si Monseigneur Barbarin ne veut pas être pape – "Vraiment c'est non. C'est une charge qui est trop lourde et pour laquelle je ne suis pas faite" a-t-il déjà déclaré – il est en revanche sur une ligne plus traditionaliste quant à l'accès des femmes à la prêtrise. "Il y a beaucoup de choses qui peuvent changer mais pas tout" estime-t-il, même s'il admet qu'elles doivent être amenées à jouer un plus grand rôle, et pourquoi pas à élire le pape. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité