Société
Église Saint-Pierre d'Arène
Un homme a été interpellé dans une église de Nice. Il aurait proféré des menaces à l'encontre de fidèles réunis pour célébrer la messe de Pâques.
Vidéos à la une
Ce mardi, le cardinal Barbarin a quitté le centre d'Écully où il vient de parler avec les prêtres de son diocèse. Pour la première fois, il a reconnu des erreurs dans la gestion et la nomination de certains prêtres par le diocèse de Lyon alors que l'un des prêtres présents, le Père Lacombe, n'a fait part d'aucune empathie envers les victimes dans ses déclarations. Pour rappel, le Père Preynat a abusé de jeunes garçons dans les années 1980. Il est poursuivi pour agressions sexuelles sur mineur. Le Cardinal Barbarin fait également l'objet de plaintes, étant accusé de ne pas avoir dénoncé ces faits quand il en a eu connaissance. Alors que 220 prêtres sur les 400 que compte le diocèse étaient présents à la réunion, le cardinal Barbarin a annoncé des mesures pour mieux accueillir et écouter les victimes.
Vidéos à la une
Suite à l'affaire du cardinal Barbarin de Lyon, mis en cause dans des affaires de pédophilie, l'Eglise annonce une série de mesures. Des cellules d'écoute dédiées aux victimes seront créées partout en France et la collaboration avec la justice sera renforcée. Les évêques s'engagent également à faire toute la lumière sur les cas de pédophilie, même les plus anciens.
Vidéos à la une
Présent sur le plateau de LCI ce vendredi pour présenter son livre "Catholiques, engageons-nous !", le prêtre du diocèse de Versailles et curé à Saint-Cyr-L'Ecole Pierre Hervé Grosjean s'est exprimé sur les scandales de pédophilie qui éclaboussent l'Eglise ces dernières années. Selon lui, il s'agit d'une "blessure profonde" qui révèle l'attente des gens autour de l'Eglise. "On attend de l'Eglise qu'elle soit exemplaire, on attend des prêtres un message de vérité. (...) A nous d'y répondre."
Vidéos à la une
Alors que le diocèse et son évêque, le cardinal Barbarin, sont dans la tourmente depuis la révélation de plusieurs affaires, un nouveau prêtre lyonnais est soupçonné d'agressions sexuelles sur des mineurs. Ouverte en 2006, l'enquête a été réactivée à la lumière de nouveaux témoignages, notamment celui d'une adolescente.
Vidéos à la une
Alors qu'un troisième cas d'agression sexuelle a refait surface ces dernières heures avec le cas d'un prêtre près de Rodez, la question est de savoir si un prêtre condamné pour le délit d'agressions sexuelles peut continuer à exercer dans une paroisse. Certains membres de l'Eglise interrogés estiment que dans ce cas précis, le Cardinal Barbarin a finalement protégé la société, en faisant loger ce prêtre dans un monastère et en l'encadrant en permanence. Le point avec la journaliste de TF1 Frédérique Agnès.
Vidéos à la une
Condamné en 2007 à un an et demi de prison avec sursis pour des agressions sexuelles sur des étudiants, le cas d'un prêtre de Rodez a attiré l'attention ces derniers jours et la population locale est sous le choc. Au courant de son passé, le diocèse de Lyon l'accueille l'année suivante et en 2013, le cardinal Barbarin le nomme "doyen", soit en charge de près de six paroisses du Rhône. Ce jeudi, le diocèse a renouvelé son soutien au prêtre et affirme qu'il a purgé sa peine.
Vidéos à la une
Invité du 12/14, Jean-Marie Guénois s'est exprimé sur le scandale des prêtres pédophiles qui bouscule l'Église et le cardinal Barbarin à Lyon. "L'Église doit-elle un principe de précaution",a expliqué le journaliste au Figaro, spécialiste des questions religieuses. Une troisième affaire serait en passe d'être révélée.
Vidéos à la une
Alors que les évêques sont réunis quatre jours durant à Lourdes pour tenir leur assemblée plénière de printemps, les affaires de pédophilie et les plaintes qui pèsent sur le cardinal Barbarin sont sur toutes les lèvres. Les fidèles, eux, sont de plus en plus nombreux à perdre confiance même si les hautes autorités de l'Eglise de France reconnaissent le besoin urgent de mettre en place des procédures concernant les faits de pédophilie... qu'ils soient prescrits, ou non.
Vidéos à la une
Me André Soulier s'est montré scandalisé que le Premier ministre appelle le cardinal Barbarin à "prendre ses responsabilités", alors que plusieurs victimes de prêtres pédophiles l'accusent d'avoir gardé le silence à l'époque.
Vidéos à la une
Vendredi, la justice a ouvert une enquête préliminaire contre le diocèse de Lyon qui aurait couvert les agissements d'un prêtre pédophile. Cette enquête vise également le cardinal Barbarin. Mis au courant des agressions sexuelles en 2007, il a attendu août 2015 pour suspendre l'homme de ses fonctions. Le cardinal affirme pourtant avoir agi avec " extrême responsabilité ".
Vidéos à la une
L'une des victimes d'agressions sexuelles du père Preynat dans les années 90 a décidé de porter plainte contre l'archevêque de Lyon, l'une des têtes de l'église catholique en France. A travers son association la Parole Libérée, il dénonce le fait que le cardinal ait maintenu le prêtre pédophile dans ses fonctions en dépit de son passé. BFMTV l'a rencontré.
Vidéos à la une
Le pape François est allé à Cuba vendredi pour rencontrer le patriarche russe Kirill. C'est une rencontre historique car depuis le grand schisme des Eglises chrétiennes d'Orient et d'Occident en 1054, jamais un pape n'avait pu s'entretenir avec le chef de la principale Eglise orthodoxe. L'Eglise russe compte 130 millions de fidèles. Le Vatican cherchait depuis des décennies à renouer les liens avec l'Eglise russe au plus haut niveau mais le patriarcat était très réticent. C'est en fait la persécution des chrétiens du Moyen-Orient, où ils ont été victimes, en Irak ou en Syrie, des exactions du groupe Etat islamique qui a rapproché les deux Eglises. La rencontre intéresse aussi beaucoup les diplomates dans la mesure où l'Eglise orthodoxe russe est également très proche du président Vladimir Poutine, dont le rôle en Syrie est crucial.
Vidéos à la une
En Chine, les premières messes se sont tenues jeudi. À Pékin, des centaines de fidèles catholiques étaient rassemblés dans les cathédrales. Ils étaient même tellement nombreux que certains ont du rester dehors, faute de places sur les bancs.
Vidéos à la une
Qui dit Noël, dit traditionnelles messes de minuit. Mais en France, l'anxiété demeure dans ces lieux de culte, un mois seulement après les attentats de Paris. Même si des mesures préventives ont été prises, impossible de protéger les 45.000 églises de l'Hexagone. Si les fidèles se disent inquiets, ils refusent néanmoins de céder à la panique. À la cathédrale d'Orléans par exemple, ils seront bien "réunis" pour exprimer leur foi.
Vidéos à la une
EPHEMERIDE. Comme père Frédérik, vous pensiez être incollables sur la bible. Mais ça, c'était avant le minitel. En 1985, des universitaires de l'abbaye de Maretsu en Belgique, ont dû revoir leurs certitudes. Les écrits saints aussitôt sur disquette, ils découvrent que Saint-Jean était celui qui, des 4 évangiles, parlait le plus de Jésus.
Vidéos à la une
600 prêtres seront ordonnés cette année aux Etats-Unis. De quoi faire pâlir d'envie les diocèses français. Après une baisse ininterrompue depuis les années 60, le nombre d'ordinations a augmenté de 15% en 10 ans. Une nouvelle génération de futurs prêtres inspirée notamment par Jean-Paul II.
Vidéos à la une
L'université d'été catholique a lieu en ce moment et va accueillir un invité très particulier. L'évêché du Var a en effet convié Marion Maréchal-Le Pen à l'événement religieux, une invitation qui sème le trouble parmi les fidèles mais également dans les autres communautés religieuses.
Politique
Marion Maréchal-Le Pen est invitée samedi à l'université d'été catholique de la Sainte-Baume. Une première pour un élu du Front national qui divise les croyants.
Vidéos à la une
Le cordon sanitaire dressé autour du parti d'extrême droite semble avoir été rompu par une partie de l'Eglise catholique. Pour la première fois, des représentants d'un diocèse ont invité un élu du parti d'extrême droite à participer à un débat qu'ils organisent. Marion Maréchal-Le Pen participera en effet à une table ronde ce samedi. Une invitation qui ne fait pas l'unanimité.
Vidéos à la une
Le pape François a canonisé dimanche au Vatican quatre religieuses : une Française, une italienne mais également deux Palestiniennes, sous les yeux de Mahmoud Abbas. Une cérémonie religieuse qui officialise encore plus le rapprochement politique entre le Vatican et un potentiel futur Etat palestinien.
Vidéos à la une
ROME - 17 mai 2015 - Le pape François a canonisé quatre religieuses ce dimanche au cours d'une messe sur la place Saint-Pierre de Rome. Les nones, deux Palestiniennes, une Française et une Italienne ont été choisies pour leur parcours exemplaire, un modèle de sainteté selon le pape. Ainsi la Toulousaine Jeanne-Emilie de Villeneuve : elle a consacré sa vie aux plus démunis. Sa congrégation, les Soeurs Bleues de Castres agit aujourd'hui dans près de 15 pays. Même engagement pour les religieuses palestiniennes, Mariam Bawardi et Marie-Alphonsine Ghattas. Leur canonisation est un événement pour la très ancienne communauté chrétienne de Terre Sainte. Pour l'occasion, Mahmoud Abbas avait fait le déplacement à Rome. Reçu lors d'une audience privée samedi par le pape François, le président palestinien a assisté à la messe de canonisation, tout comme Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur, qui représentait la France lors de la cérémonie.
Vidéos à la une
Les femmes sont appelées à assumer toujours plus de responsabilités au sein de l'Eglise catholique, en paroisse comme auprès des évêques, sans pouvoir ni forcément vouloir occuper aujourd'hui le rôle des hommes, notamment des prêtres.
Société
Ce mercredi 26 novembre, l'Assemblée nationale adopte un texte sur l'avortement à l'occasion des 40 ans de l'adoption de la loi de Simone Veil. Malgré les décennies, certains militent encore pour sa relecture...
Vidéos à la une
ROME - Un sermon percutant, sans paroles, juste avec des chaussures à claquettes. Leur auteur : David Rider et John Gibson, deux Américains inscrits au North American College, une université pour les prêtres catholiques à Rome. C'est là que les deux hommes se sont découverts une passion commune, en plus de leur foi. " Je viens d'une famille irlandaise, j'ai appris à danser à mon école dans le Milwaukee où il y a une forte culture irlandaise. Ma soeur a été la première à danser et j'ai en quelque sorte suivi ses traces " explique John Gibson. " J'ai commencé la danse à claquettes à l'âge de trois ans. Quand j'en ai eu 12 ou 13, j'ai vu le film "Chantons sous la pluie". Quand j'ai vu la performance de Gene Kelly, je suis vraiment tombé amoureux de cette danse " raconte de son côté David Rider. Depuis, les deux prêtres font presque aussi bien que la star de la comédie musicale. Certes, le public est plus restreint, comme ici, lors d'un repas de gala de leur université, mais grâce à internet, leur notoriété ne cesse de grandir. Filmé ce jour-là par une participante et mis en ligne, leur numéro de claquettes a recueilli plus de 200.000 vues. Un succès que les prêtres prennent avec philosophie et curiosité. " Parce qu'il n'y a pas trop de précédent de prêtres dansant les claquettes, je n'ai personne vers qui me tourner, donc j'ai tout à découvrir et je pense que c'est une grande aventure divine que nous vivons " estime David Rider. Mais la priorité, c'est leur foi. Tout en continuant de monter sur scène, les deux prêtres poursuivent leur parcours au sein de l'Église.
Vidéos à la une
Le synode des évêques sur la famille convoqué par le pape François a approuvé samedi un rapport final plutôt consensuel. Aucun accord n'a ainsi été dégagé sur les cas des divorcés et des homosexuels.
Vidéos à la une
Alors qu'un synode se tient dimanche à Rome sur le thème de la famille, l'Eglise s'ouvre de plus en plus à la question de l'homosexualité. Et parmi les sujets qui trouvent une oreille de plus en plus attentive, les interrogations des homosexuels, mais aussi des parents d'enfants homosexuels. Des groupes de parole commencent à se multiplier dans les diocèses de France pour écouter ces parents.
Vidéos à la une
Peer de Jong, ancien colonel et professeur associé à l'École de guerre, et Antoine Basbous, président de l'Observatoire des Pays Arabes, étaient les invités de BFM Story. La question d'une intervention en Irak devient chaque jour plus urgente. Les jihadistes de l'État islamique représentent une vraie menace pour les populations locales. Les Yézidis et les chrétiens ont dû fuir pour sauver leur vie. L'Église catholique, les États-Unis ou encore la France sont favorables à une intervention militaire en Irak, mais la communauté internationale reste indécise.
Société
Dans le cadre d'une campagne d'appels aux dons, le diocèse de Normandie n'a pas hésité à reprendre avec humour les codes du site de rencotre "Adopte un mec". Baptisée "Adopte un curé", l'initiavitve ne manque pas d'autodérision.
Vidéos à la une
Dimanche, des centaines de milliers de p lerins se masseront autour de la Basilique Saint-Pierre pour assister la messe de canonisation des papes Jean XXIII et Jean-Paul II. Des fid les du monde...

Pages

Publicité