De plus en plus de Français sont victimes de la crise. La Fondation Abbé-Pierre, qui vient de publier un rapport sur le problème du logement, révèle des chiffres inquiétants : 10 millions de Français auraient des difficultés à se loger, et ils sont toujours plus nombreux.

Impayés, logements surpeuplés, expulsions… La crise et les difficultés financières laissent de plus de plus de monde sur le bord de la route. Selon le 18e rapport de la Fondation Abbé-Pierre, il n’y a jamais eu autant de personnes « fragilisées » par les problèmes de logement en France. La raison est connue : c’est la crise qui a frappé en 2008-2009 qui continue de produire « des effets particulièrement inquiétants ». On compterait aujourd’hui près de 10 millions de Français à être touchés plus ou moins durement par des difficultés à se loger.

D’après les chiffres dévoilés ce vendredi par la Fondation, 685 000 personnes en France sont dépourvues de logement personnel, dont 133 000 sdf, 3,6 millions sont « non ou mal logées » et plus de 5 millions sont en situation de fragilité. « Les familles monoparentales sont particulièrement fragilisées. A Paris, elles représentent 49% des individus hébergés par le 115 »  indique Christophe Robert, délégué général adjoint de la Fondation Abbé-Pierre. Autre signe révélateur : le nombre de bénéficiaires des aides financières au logement n’a jamais été aussi important. Plus inquiétant encore, le nombre d’expulsions qui ne cesse de croître. Idem pour les appels au 115, qui grimpent en flèche et désormais ne concernent plus uniquement les grandes villes.

Publicité
La Fondation Abbé-Pierre souligne toutefois les mesures prises pour encadrer les loyers, l’augmentation de nombre de logements sociaux, mais indique que d’autres efforts doivent être fais, notamment en faveur des plus démunis. De son côté, François Hollande a rappelé que la question du logement restait une question prioritaire pour le gouvernement, et que de nouvelles mesures étaient à venir, avec une nouvelle loi, mais aussi « la mise en œuvre d'une garantie universelle et solidaire des risques locatifs ainsi qu'une bonne gestion de l'hébergement d'urgence » a-t-il précisé.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité
Publicité