Publié par le quotidien américain Newsweek, un article fait actuellement jaser les internautes français. Son auteur, Janine di Giovani, a fait de son papier un véritable pamphlet rempli de clichés sur la France.

Un article publié vendredi dernier par le quotidien américain Newsweek fait du "France bashing", c'est à dire : critique ouverte de la France. L'auteur de ce papier, Janine di Giovanni, est depuis dimanche la cible des cybernautes sur les réseaux sociaux. La raison est simple, le papier pullule de clichés concernant les Français et l'Hexagone, tant sur le plan politique que social. Pourtant la journaliste est installée depuis plusieurs années dans le VIe arrondissement de Paris.

D'après la journaliste américaine, qui a titré son article "The Fall of France" ("La chute de la France"), le litre de lait coûte six euros à Paris. Un prix que conteste les internautes. Sur Twitter une femme questionne d'ailleurs la rédactrice : "Où achète-t-elle son lait? chez Monoprix c'est cinq euros les six litres".

La fuite des cerveaux

Dans son article la journaliste relate les propos d'amis à elle, avocats d'affaires ou banquiers, qui ont dû s'exhiler pour échapper à la pression fiscale. Ces contacts s'expriment tous anonymement. A l'instar de cet officiel des Nations unies qui affirme : "Les meilleurs penseurs de France ont quitté le pays. Ce qui reste n'est que médiocrité".

"Où sont les personnes qui dopent la croissance économique? Où est son Bill Gates?", s'interroge ensuite l'Américaine. Autre inquiétude pour l'anglophone : pourquoi la France "n'a pas de mot pour entrepreneur"? Sauf que c'est l'anglais qui a emprunté ce mot à la langue de Molière...

"A condition d'avoir rempli les bons formulaires"

De plus, Janine di Giovanni s'offusque que la crèche soit gratuite et que les couches pour bébé soient offertes, "à condition d'avoir rempli les bons formulaires". Aussi elle déplore que la Sécurité sociale offre des séances de rééducation du périnée aux nouvelles mamans afin, selon elle, que celles-ci "puissent séduire à nouveau leur maris et avoir de nouveaux enfants".

Publicité
Dans une tribune postée sur le site du Huffingtonpost, Anne Sinclair affirme que cet article est "consacré à démolir la France". La rédactrice en chef du journal Internet (pureplayer) estime que cette ancienne reporter de guerre "a dû confondre Paris et Beyrouth après un réveillon trop imbibé de Dom Pérignon rosé".

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité