Alors que le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire contre X pour un emploi fictif au ministère du Logement entre 2007 et 2009, la ministre de l’époque Christine Boutin à confirmé ce jeudi l’implication de Claude Guéant dans l’affaire. Plus de détails.

Le parquet de Nanterre a ouvert une information judiciaire contre X "pour détournement de fonds publics, complicité et recel" ce jeudi. Un emploi fictif aurait été créé au cabinet du ministre du Logement entre 2007 et 2009.Daprès Christine Boutin, la ministre de l'époque, Claude Guéant en serait à l'origine. La présidente du Parti Chrétien Démocrate (PCF) a en effet réagi sur Twitter à l'annonce du Parquet en postant : "Je confirme que ce recrutement m'a été imposé par le secrétaire général de l'Elysée en 2007".

Les faits reprochésAlors que Claude Guéant est déjà impliqué dans  l'affaires du prétendu financement illégal de campagne de Nicolas Sarkozy en 2007, l’ex-ministre de l’Intérieur serait également à l’origine de la création d’un emploi fictif au ministère du Logement. Il aurait en effet favorisé l’embauche de Philippe Pemezec, maire UMP du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) dans le cabinet de Christine Boutin. Le Canard Enchaînéa révélé que le maire aurait été nommé "chargé de mission pour l’accession sociale à la propriété".

L'ouverture de l'information judiciaire contre X fait suite à une enquête de la Brigade de répression de la délinquance économique (BRDE) sur le résultat du travail de Philippe Pemezec. Le Monde a par ailleurs révélé que les travaux réalisés par le maire UMP de 2007 à 2009 aurait été "peu concluants".

Publicité
"M. Guéant a dirigé M. Pemezec auprès du ministère du Logement, seulement car il était spécialiste des questions de logement social", a de son côté précisé Me Jean-Yves Dupeux, avocat de Claude Guéant. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité