Elise Lucet est montée au créneau ce lundi sur les réseaux sociaux pour défendre le droit à l’information. Des journalistes de France Télévision ont alerté dans la journée sur des réductions d'effectifs concernant les émissions Envoyé spécial et Complément d’enquête. 

"#Touchepasmoninfo", c’est avec ce hashtag qu’Elise Lucet a alerté ses followers sur Twitter des dangers qui guettent plusieurs émissions de France Télévision dont Envoyé spécial et Complément d’enquête.

  

 

La direction de l’information de France Télévision a reçu hier la journaliste qui présente Envoyé spécial, ainsi que Thomas Sotto, animateur de Complément d'enquête, pour évoquer les sorts des effectifs des émissions. Selon l’Express, qui cite des journalistes du groupe, la direction aurait annoncé son intention de supprimer 16 CDD d’ici juin sur l’ensemble des deux magazines. Il serait également question de renvoyer quatre CDI détachés, aux JT. Les journalistes des deux émissions ont dénoncé le manque de moyen à venir pour réaliser correctement leur travail.

Les explications de la direction

La présidente de France Télévision, Delphine Ernotte doit rencontrer ce mardi après-midi la société des journalistes de France 2. En attendant, la direction a démenti les chiffres. Dans une lettre à destination des salariés, et dont Le Monde se fait l'écho, le directeur de l’information a apporté des précisions sur les suppressions envisagées. Au total, 30 équivalents temps plein seront supprimés à France Télévision, dont 3 pour les magazines de l’information. Yannick Letranchant s’est voulu rassurant : "Dans un contexte budgétaire contraint, l’entreprise réaffirme que l’information est la première priorité du service public". Actuellement 1340 personnes composent le département information de France Télévision.

Publicité
Quant à ceux qui s’inquiètent des externalisations, c’est-à-dire des sujets réalisés par des prestataires extérieurs, le directeur de l’information a assuré qu’ils étaient de qualité et que les équipes avaient toute liberté pour le reste. Toutefois, il a concédé viser un taux d'externalisation à 60%, contre une quarantaine actuellement. 

Outre la présentation d'Envoyé spécial, Elise Lucet anime également Cash investigation dont le numéro de ce mardi est consacré au coton de nos vêtements.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité