Paris Match et Bild ont affirmé mardi soir avoir visionné une vidéo réalisée quelques minutes avant le crash de l’A320 de Germanwings et sur laquelle on entendrait les passagers crier.  Plus de détails.

Selon eux, il ne fait aucun doute que les passagers du vol 4U9525 de Germanwings qui s’est crashé mardi dernier dans les Alpes ont compris que la situation dégénérait. Mardi, Paris Matchet Bildont en effet chacun publié une information selon laquelle ils auraient eu accès à une vidéo qui le prouverait. Retrouvée dans un téléphone portable au milieu des autres débris du crash, cette bande aurait été réalisée seulement quelques minutes avant que l’appareil entre en collision avec une montagne. Sur cet enregistrement "pris depuis l'arrière de la cabine", selon le quotidien allemand, "on entend crier Mon Dieu en plusieurs langues", rapporte l’hebdomadaire français. "La scène est tellement chaotique qu'on ne distingue personne, mais les cris des passagers révèlent qu'ils étaient parfaitement conscients de ce qui allait arriver. Vers la fin, après une secousse plus forte, les cris s'intensifient. Puis plus rien", précise-il également.

Et ce dernier d’assurer n’avoir "aucun doute" quant à l’authenticité de cet enregistrement. Paris Match souligne par ailleurs que certains sons correspondraient à ceux enregistrés par la boîte noire retrouvée sur les lieux du crash. "On entend également, par trois fois au moins, des coups métalliques qui laissent penser que le pilote tente d'ouvrir la porte du cockpit au moyen d'un objet lourd", explique le magazine.

La gendarmerie assure que la vidéo est "complètement fausse"

Pour autant, la gendarmerie a formellement démenti le contenu et la provenance de cette vidéo. Elle est "complètement fausse", a déclaré le lieutenant-colonel Jean-Marc Ménichini au micro de CNN. Les téléphones portables qui ont été retrouvés parmi les débris de l’appareil n’ont pas "encore été exploités", a-t-il affirmé, ajoutant qu’ils doivent prochainement être envoyés pour analyse à l'Institut de recherche criminelle de la gendarmerie nationale (IRCGN) à Rosny-sous-Bois, près de Paris.

Publicité
"Dans l'hypothèse où une personne disposerait d'une telle vidéo, elle se doit de la remttre sans délai aux enquêteur afin qu'elle soit jointe à l'enquête", a de son côté appelé le procureur de Marseille en charge de cette affaire, Brice Robin. La semaine dernière, il avait assuré que les passagers et membres d'équipage de ce vol avaient eu une mort "instantanée".

Vidéo sur le même thème : la reconstitution du crash de l'A320 de Germanwings

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité