Le rédacteur en chef du journal satirique est revenu, samedi dernier, sur les critiques adressées à la dernière "Une" de l'hebdomadaire. Interviewé par la chaîne américaine NBC, il prône la liberté de religion.

Dans une interview télévisée accordée à la chaîne américaine NBC, sa première depuis l'attentat du 7 janvier, Gérard Biard, rédacteur en chef de Charlie Hebdo, a réagi aux manifestations contre la nouvelle caricature de Mahomet dans divers pays musulmans ainsi qu'aux critiques du Pape François. Il en a profité pour réaffirmer l'idéologie de l'hebdomadaire : la liberté d'expression, mais aussi la liberté de conscience.

"A chaque fois que nous dessinons Mahomet, à chaque fois que nous dessinons un prophète, à chaque fois que nous dessinons un Dieu, nous défendons la liberté de conscience", a souligné Gérard Biard.

"La religion ne doit pas être un argument politique"Fervents défenseurs de la laïcité, les journalistes de Charlie Hebdo estiment que la religion ne doit en aucun cas être un argument diplomatique."Nous disons que Dieu ne doit pas être une figure politique ou publique. Il doit être un figure privée. Nous défendons la liberté de religion" a rappelé leur rédacteur en chef. "Si la foi, si le discours religieux descendent jusqu'à la politique, il devient un discours totalitaire", a-t-il ajouté.

Publicité
Gérard Biard a par ailleurs réaffirmé son attachement sans faille à la défense de la laïcité, génératrice de paix selon lui : "La laïcité ça permet à tous les croyants et aux autres de vivre en paix (...) C'est ça que nous défendons".

 Vidéo sur le même thème - Charlie Hebdo : quel contenu ? 

Publicité
Publicité