Deux syndicats agricoles d’Ile-de-France ont organisé ce jeudi un blocus des routes pour demander la démission du ministre de l’Agriculture, accusé d' "incompétence". Un pompier de 28 ans est décédé après avoir percuté l’un des barrages filtrants.

© AFP

Plusieurs manifestations d'agriculteurs avec leurs tracteurs sont en cours ce jeudi sur le réseau routier et autoroutiers d'Ile-de-France, opérant des barrages filtrants. Suite à ces opérations escargots, le ministre des Transports, Frédéric Cuvilier, a annoncé la mort d’un pompier de 28 ans lors d’un accident survenu sur l’un des barrages des agriculteurs vers la Croix Verte dans le Val d’Oise.

"Deux accidents dans les barrages des agriculteurs en IDF, avec un mort. Danger! J'appelle à lever immédiatement les barrages", a écrit sur Twitter le ministre des Transports. En effet, un autre accident entre un tracteur et un car de CRS a fait six blessés légers.

Des agriculteurs exaspérés

Publicité
Les agriculteurs de la région parisienne dénoncent par ce blocus la hausse de la TVA prévue le 1er janvier. Mais en surfant sur la vague de l’exaspération fiscale, les agriculteurs franciliens, dont beaucoup de céréaliers, veulent surtout protester contre la réforme de la Politique agricole commune (PAC). Celle-ci privilégie en effet les petites exploitations, comme celles des éleveurs, par rapport aux grandes, très présentes en Ile-de-France.

Si les jeunes agriculteurs d'Ile-de-France se joignent au mouvement, la mobilisation ne concerne cependant que les départements de l'Essonne et de l'ouest de la région Ile-de-France. Les autres à l'instar de la Seine-et-Marne, préférant les rejoindre pour la grande manifestation nationale du 29 novembre.