Vendredi dernier, les élèves de première ont passé l’épreuve de français. Les séries S et ES ont dû analyser une pièce de théâtre qui leur a donné du fil à retordre.

Alors que l’année dernière les lycéens s’en étaient pris à Victor Hugo, cette année ils se sont attaqués à un nouvel auteur. Les élèves de première des séries S et ES ont dû étudier vendredi dernier la pièce de théâtre de Laurent Gaudé, intitulée Le Tigre bleu de l’Euphrate lors de l’épreuve de français au baccalauréat. Cette pièce de théâtre publiée en 2002 a causé bien des soucis aux candidats, comme le rapporte L’Obs.

Lire aussi - Bac 2015 : découvrez les sujets de Français !

En effet, les lycéens s’attendaient à un texte plus classique. Mais surtout c’est l’expression tigre bleu qui les a dérangés. La plupart d’entre eux ont pensé qu’il s’agissait du félin et non du fleuve situé en Mésopotamie. Une fois l’épreuve terminée, les candidats se sont précipités sur les réseaux sociaux pour partager leur amertume et prendre à partie Laurent Gaudé, qui est devenu l’auteur le plus détesté des lycéens un an après l’auteur des Misérables.

Lire aussi - Victor Hugo "clashé" par les bacheliers

Publicité
Toutefois, Nathalie Giquel, l’attachée de presse de l’auteur a indiqué : "La pièce de Laurent Gaudé 'Le tigre bleu de l’Euphrate' est un texte théâtral et poétique dont le titre ne peut se résumer en quelques lignes. Le Tigre tout comme l’Euphrate sont des fleuves d’Asie. L’auteur joue sur l’homonymie entre le fleuve et l’animal pour enrichir la résonance de son texte. Comme tout texte poétique, il ne peut se réduire à une seule interprétation et au contraire laisser au lecteur la possibilité de choisir celle qu’il voudra fabriquer à partir de son imaginaire, de la rêverie que lui inspire le texte".

Vidéo sur le même thème : Bac français : "Crépuscule de merde", VictorHugo enflamme Twitter