Mardi, le parquet a réclamé la "relaxe pure et simple" de DSK dans le procès du Carlton de Lille. Une réquisition qui s’ajoute au retrait de deux des parties civiles et qui semble conduire l’ancien patron du FMI hors de toute cette affaire. Si cela venait à en être le cas, que ferait ensuite DSK ? Eléments de réponse avec Planet.fr.

Dominique Strauss-Kahn semble plus proche de la relaxe que de la condamnation. Depuis lundi, les évènements se bousculent en sa faveur. Il y a d’abord eu l’abandon des poursuites engagées à son encontre par deux des parties civiles de ce procès puis, le parquet qui s’est prononcé en faveur de sa "relaxe pure et simple". Aussi, la question de savoir ce qu'il fera à l'issue de ce procès se pose.

Se remettre aux affaires

Les activités professionnelles de DSK ont sans doute pâti du procès du Carlton de Lille, tout du moins de l’absence de celui qui était pressenti pour être le candidat du PS en 2012. Ce dernier devrait donc s’y consacrer pleinement dans les jours et les semaines qui suivront le procès. Et si tout semble aller pour le mieux avec sa société d’expertise Parnasse International, l’ex-mari d’Anne Sinclair pourrait rencontrer plus de difficultés avec son ancien fonds d’investissements LSK.

A lire aussi – Mais de quoi vit DSK ?

En cessation de paiements, cette société connaît actuellement de gros soucis financiers. Le suicide de Thierry Leyne, son fondateur et associé de DSK, n’a rien arrangé. "J’ai perdu probablement perdu mon investissement et n’ai jamais perçu aucune rémunération (…) A mon échelle, c’est beaucoup d’argent", avait-il même confié au Parisien fin 2014. Selon le journal, il s’agissait de plus de 600 000 euros.

Retrouver ses proches

Après plusieurs semaines de procès, DSK aura sans doute envie de se ressourcer auprès des siens. Père, mais aussi grand-père, il pourrait ainsi éprouver le besoin de passer du temps avec ses proches. Peut-être aura-t-il également envie de clarifier certains points avec eux, notamment après que sa sexualité a été déballée lors des audiences. Du réconfort, DSK pourrait par ailleurs en trouver dans les bras de sa supposée compagne, Myriam L’Aouffir. On ignore s’ils sont encore ensemble, et même s’ils l’ont un jour vraiment été. Ils s’étaient affichés ensemble au Festival de Cannes en 2013.

A lire aussi – Myriam L’Aouffir : qui est la nouvelle Mme DSK ?

Fini avec la justice ?

Si DSK venait à être relaxé, cela ne voudrait pas forcément dire qu’il en aurait véritablement fini avec cette affaire. La partie civile pourrait effectivement décider de faire appel de la décision du tribunal correctionnel, auquel cas l’affaire ne serait pas terminée.

Publicité
Dans tous les cas, l’ancien patron du FMI devra également faire face à un nouveau procès dont il est cette fois-ci à l’origine. Celui-ci l’oppose à Dominique Alderweireld, dit Dodo la Saumure, concernant l’appellation de son club  à hôtesses, le DSK (Dodo Sex Klub). Prévu la semaine dernière, il a été reporté à une date indéterminée.

Vidéo sur le même thème : "Nous sommes confiants", déclarent les avocats de DSK