Vidéos à la une
Ce jeudi 18 mai 2017, Charles Magnien s'est penché sur les faits marquants dans le monde politique. Cette année, on assiste à un festival de retournements de veste. Le premier est Emmanuel Macron avec sa promesse, il y a trois semaines, de mettre en place un ministère plein et entier des Droits des Femmes. Vient ensuite François Bayrou qui avait promis, il y a trois ans, qu'il s'abstiendrait de participer aux élections présidentielles de 2017, ou d'entrer dans un gouvernement. Ou encore Gérald Darmanin, qui, il y a quelques mois, parlait de son "admiration" pour Emmanuel Macron. Mais la palme revient à Bruno Le Maire, nommé ministre de l'Economie, qui ne s'est pas fait prier pour dire du mal du nouveau président auparavant. - Chaque jour à 8h20 sur RMC, Charles Magnien décrypte la communication politique aux côtés de Jean-Jacques Bourdin.
Présidentielles
Ce mercredi matin, Manuel Valls a annoncé pour qui il votera dès le premier tour de l’élection présidentielle. Une décision qui va pourtant à l'encontre de ce qu'il a martelé pendant la primaire.
International
Le patron de LVMH a rencontré lundi le futur président des Etats-Unis pour parler business. Avant de partir, Bernard Arnault a fait un joli cadeau au futur locataire de la Maison-Blanche.
Politique
Le chef de l'Etat s'est rendu lundi à l'usine d'ArcelorMittal. En tant que candidat à la présidentielle en 2012, il s'était engagé à sauvegarder le site et les emplois. Promesses tenues ?
Vidéos à la une
François Baroin et Laurent Wauquiez ont annoncé qu'ils soutiendront Nicolas Sarkozy pour la primaire de la droite en vue de la présidentielle de 2017. D'après Apolline de Malherbe, François Baroin est un bel homme, très souriant et apprécié de tous, mais il ne tranche jamais. Il a décidé de soutenir le chef de file des Républicains car il déteste Alain Juppé. Ce n'est donc pas un choix mais une répulsion dont le motif reste incompréhensible. En cas de victoire, Nicolas Sarkozy a promis à François Baroin d'être son Premier ministre. Laurent Wauquiez, lui, sera le président du parti LR. A quoi joue Nicolas Sarkozy ? - Bourdin Direct, du lundi 6 juin 2016, sur RMC.
Vidéos à la une
Dépénaliser le cannabis? La question anime les débats depuis de nombreuses années et Jean-Marie Le Guen l'a relancée ce lundi. "Depuis deux ans, la gauche ne cesse de débattre avec la gauche", a estimé Laurent Neumann, éditorialiste politique de BFMTV. Mais un an avant la présidentielle, "la gauche peut enfin débattre avec la droite". "Ça va finir en promesse de référendum dans le programme du futur candidat François Hollande", prédit Laurent Neumann.
Politique
Le président des Républicains a mis au défi de citer "une seule promesse" de 2007 qu'il n'a pas tenue en tant que chef de l'Etat. 
Politique
Alors que Jean-Marie Le Pen se dit potentiellement prêt à se présenter aux régionales comme tête de liste, sa petite-fille a souhaité lui rappeler ce mardi au micro de France Info la promesse qu’il lui avait faite.
Vidéos à la une
Le Studio d'Art Vocal et Théâtral était une école à but professionnel qui avait ouvert ses portes en octobre dernier au Mans. La promesse était belle pour les élèves : un diplôme,...
Vidéos à la une
En 2013, François Hollande avait été interrogé par un enfant: "il est où, Nicolas Sarkozy?" "Tu ne le verras plus", lui avait répondu le Président qui effectuait sa première visite en tant que chef de l'Etat au Salon de l'agriculture. Deux ans plus tard, Nicolas Sarkozy a fait son grand retour Porte de Versailles. "Qui dit qu'on me verrait plus?", a fait mine de s'interroger le président de l'UMP avant d'ajouter avec ironie: "encore une promesse non tenue". Devant le Président de la FNSEA, Xavier Beulin, il a jouté que les agriculteurs étaient des gens qu'il aimait beaucoup, des "passionnés" avec qui il partageait de nombreuses valeurs.
Vidéos à la une
Éric Brunet, animateur radio sur RMC (Carrément Brunet), chroniqueur et essayiste français, a fait le suivi des promesses de François Hollande. Selon lui, contrairement au discours des frondeurs aujourd'hui, François Hollande tient bien ses promesses. En effet, sur ses 60 engagements présidentiels, il y en a 52 qui sont, soit réalisés, soit en cours de réalisation, et 8 ont été écartés.
Vidéos à la une
En visite à Florange ce lundi, François Hollande s'aventurait sur un terrain miné. Sa première visite avait eu lieu lots de sa campagne présidentielle de 2012. Depuis, un grand nombre de salariés ont considéré la fermeture des hauts fourneaux comme une "trahison" du chef de l'Etat. Mais, pour le président, les" engagements pris" ont été "tenus", à savoir," refuser tout plan social et d'assurer le remplacement de 630 personnes", les investissements promis par ArcelorMittal et la création d'une plate-forme publique de recherche et de développement d'Uckange.
Vidéos à la une
Les élections de mi-mandat auront lieu demain soir aux Etats-Unis. Un test pour Barak Obama. Parmi les promesses qu'il n'a pas tenues, il y a celle de fermer Guantanamo. Une prison qui accueille encore 149 détenus, la plupart libérables sans qu'aucune charge ne pèse contre eux. La plupart d'entre eux n'attendent plus que leur libération.
Vidéos Insolite
Lorsqu’il avait 8 ans, un américain issu d’une famille modeste avait promis d’offrir à son père la voiture de ses rêves, un jour. Pour ses 57 ans, après avoir économisé pendant de nombreuses années, il lui a enfin fait ce...
Vidéos à la une
Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'État aux Relations avec le Parlement, répond aux questions de Nathalie Levy sur le référendum qui s'est déroulé à Donetsk et sur la promesse de Manuel Valls...
Politique
Devant les salariés de l'entreprise Michelin à Clermont-Ferrand, le président a réaffirmé ce vendredi son objectif de faire baisser le chômage durant son quinquennat. Selon Le Parisien, ce dernier aurait promis de se retirer de la course présidentielle en 2017 en cas d'échec. 
Vidéos à la une
Allemagne, 1912. Un jeune diplômé, d’origine modeste, intègre le service administratif d’une usine de sidérurgie. Le patron apprécie son...
Politique
François Hollande avait fait le pari de réussir à inverser la courbe du chômage avant la fin de cette année. A un mois de l’échéance qu’il s’est fixée et alors que le nombre de demandeurs d’emploi a reculé de 0,6% en octobre, le président est-il à deux doigts de tenir son engagement ? Eléments de réponse.
Vidéos à la une
Moins de 24 heures après la démission du maire de Conflans, dans les Yvelines, David Derrouet, élu à Fleury-Mérogis a annoncé à son tour son retrait du Parti socialiste, ce jeudi. Le maire de...
Politique
François Hollande voulait être le président de tous les Français en s’interdisant la réception à l’Elysée des parlementaires de la majorité. Vingt députés PS ont pourtant été reçus par le chef de l'Etat en toute discrétion à l’Elysée ces deux dernières semaines. Plus de détails sur cette promesse oubliée.
Publicité