Marisol Touraine, qui a déclaré le vol de sa voiture dans la nuit du 30 au 31 août dernier, a eu la bonne surprise de la voir retrouvée dès le lendemain. Une enquête rondement menée par la police, si ce n’est que le témoignage du fils de la ministre n’a pas tellement convaincu…

© AFP

Marisol Touraine a eu de la chance. La ministre de la Santé et des Affaires sociales a déclaré s’être fait voler sa voiture, une 407 grise, dans la nuit du 30 au 31 août dernier, mais le véhicule a été retrouvé le lendemain, dans le 13ème arrondissement de Paris. Une affaire rapidement résolue donc, mais qui a tout de même quelque peu intrigué les policiers, note LePoint.fr.

Le drôle de témoignage de son filsQuelques heures plus tôt, la voiture de la ministre, qui n’avait pas encore disparu et était en stationnement dans une rue de la capitale, avait fait l’objet d’un contrôle par les forces de l’ordre. Il n’y avait personne au volant, mais les clés étaient sur le contact et deux passagers se trouvaient assis dans le véhicule. Jusqu’ici rien d’anormal, mais c’est le témoignage du fils de Marisol Touraine, interrogé après le dépôt de la plainte, qui n’aurait pas tout à fait convaincu les policiers.

Publicité
Une odeur de cannabisLe fils de la ministre a en effet indiqué qu’il avait l’habitude de laisser les clés de la voiture dans la boîte aux lettres. Les « voleurs » auront donc pu le suivre et les voler. Une version qui n’a pas tellement convaincu indique le site web du Point. Ce qui embête surtout les policiers, ce sont les fausses identités déclinées par les passagers du véhicule, et l’odeur, caractéristique, de cannabis qui s’en dégageait au moment du contrôle. Ceci étant, l’enquête a été clôturée, on ne saura donc jamais le fin mot de l’histoire.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité