Impopulaire il y a encore un an, Nicolas Sarkozy devance désormais François Hollande dans un sondage Ifop. Une première depuis l'élection présidentielle.

Ainsi en va-t-il de la popularité comme d'une girouette : elle varie souvent. Elu président devant Nicolas Sarkozy au soir du 22 avril 2012 avec près de 52% des suffrages, François Hollande est désormais devancé par son rival dans les sondages. Selon une enquête Ifop pour Paris Match,les personnes interrogées préfèrent Nicolas Sarkozy à 53%. François Hollande est seulement crédité de 44%, alors que 3% des sondés disent être indifférents.

Ce renversement de tendance est une première depuis novembre 2012, date à laquelle des enquêtes comparables ont commencé à être effectuées. Le président de la République y devançait systématiquement le candidat de la droite avec, le plus souvent, des scores entre 54% et 56%. Nicolas Sarkozy ne voyait généralement pas sa côte de popularité dépasser les 40%. Ces tendances ne se vérifient toutefois pas chez les sympathisants des deux bords politiques français. A gauche, ils sont  toujours 83 % à soutenir leur champion, contre 86% pour les partisans UMP, qui eux, défendent toujours Nicolas Sarkozy.

Publicité
Autre enseignement du sondage : Manuel Valls reste le ministre préféré des Français, une place trustée avec celle de première personnalité politique qui s'établit à 68%. Il devance Christine Lagarde (65 % d’opinions favorables) et Bertrand Delanoë (64 %). Un ministre de l'Intérieur ambitieux et populaire qui remporte des suffrages dans chaque camp et un président de moins en moins populaire : si elle se vérifie dans le temps, la situation pourrait devenir difficile pour François Hollande.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité