Initialement prévu en début de semaine, le remaniement ministériel a finalement eu lieu ce vendredi dans la soirée. Benjamin Griveaux a obtenu le poste exposé de porte-parole. Deux nouveaux visages ont fait leur entrée.

Fin du suspens ! Il aura fallu attendre cinq jours pour que le second remaniement du quinquennat d'Emmanuel Macron livre son nouveau casting. Benjamin Griveaux, un fidèle de la première heure pas particulièrement bien servi lors du premier remaniement, a été nommé porte-parole du gouvernement. Il remplace Christophe Castaner - fraichement élu à la tête du parti La République en marche (LREM) – qui, lui, conserve ses fonctions de secrétaire d'État chargé des Relations avec le Parlement.

Un cumul de fonctions qui ne semble, a priori, pas poser problème aux yeux du nouveau délégué général du parti. Christophe Castaner estimant que "faire de la politique" lorsque l'on est ministre, "ce n'est pas un gros mot", avait-il affirmé lundi 20 novembre sur LCI.

Un geste politique ?

Ce nouveau remaniement est également marqué par l'arrivée de Delphine Gény-Stephann, nommée secrétaire d'État auprès du ministre de l'Économie Bruno Le Maire et du député PS Olivier Dussopt. Lequel, proche de Manuel Valls, coiffe désormais le casquette de secrétaire d'État chargé de la Fonction publique. Il permet à Emmanuel Macron de recentrer sa politique jugée trop à droite par l'opposition socialiste.

Publicité
Le fait est qu'avec deux nouveaux secrétaires d'Etat, le gouvernement d'Edouard Philippe compte désormais 31 membres (dont 19 ministres). Un chiffre qui se révèle très éloigné de l'engagement initial du chef de l'Etat. "Je constituerai un gouvernement de 15 membres maximum, très ramassé", avait-il indiqué le 12 mars 2017 sur le plateau de TF1.

En vidéo - Focus sur le remaniement gouvernemental

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité