Présent lors d’une réunion extraordinaire qui s’est tenue lundi au bureau national de l’UMP, Nicolas Sarkozy a annoncé son retour sur la scène politique d’une manière bien à lui. Jouant sur les mots et se posant en homme providentiel, l’ancien chef d’Etat a annoncé qu’il n’était plus tapit dans l’ombre mais bel et bien là.

Retiré de la vie politique depuis sa défaite face à François Hollande en mai 2012, Nicolas Sarkozy est finalement revenu au bureau national de l’UMP lundi. A l’occasion d’une réunion extraordinaire organisée pour tenter de trouver une solution à la crise que travers actuellement le parti d’opposition, l’ancien champion de la droite a ainsi fait son grand retour. C’est devant un parterre de cadres et personnalités du parti, avec en toile de fond les couleurs de l’UMP, que l’ancien chef d’Etat a pris la parole. Comme du temps où il était président, Nicolas Sarkozy s'est montré offensif et a repris les thèmes qui lui sont chers comme l’Europe et la croissance. Le perdant de 2012 a également expliqué : "quelqu’un qui a eu l’honneur de représenter la France pendant 5 ans a le devoir de prendre ses responsabilités. La responsabilité, je l’ai pleine et entière". Fort de ses propos, il s’est même interrogé : "Qui aurait compris que je vous laisse dans cette situation ?".

"Vous pourrez compter sur moi à chaque fois qu’il y en aura besoin"Et alors que l’UMP cherche actuellement à éviter la faillite en récoltant un peu plus de 9 millions d’euros afin de rembourser son prêt contracté auprès de la Société Générale pour financer la dernière campagne présidentielle, de nombreux militants se sont massés devant le bureau national du parti pour acclamer Nicolas Sarkozy. "Ceci n'est pas ma rentrée politique. Le jour où je reprendrai la parole ce sera pour parler aux Français de la France", a toutefois souligné l’ex-président de la République avant d’ajouter : "Le jour où je voudrai (revenir), je vous préviendrai". Et de finalement déclarer quelques minutes après : "J’ai rompu ma décision de me retirer de la vie politique".

Publicité
Mais si Nicolas Sarkozy a annoncé son grand retour dans la vie politique, il n’en a pas pour autant explicité ses intentions pour la présidentielle de 2017, laissant simplement entendre que les membres de son parti pourraient "compter sur lui" à "chaque fois qu’il y en aura besoin". Reste donc à savoir, si une fois la crise financière de l’UMP résolue, Nicolas Sarkozy restera ou non présent sur la scène politique et s’il se présentera ou non dans quatre ans.  

Un homme a voulu s'approcher de Nicolas Sarkozy devant le bureau national de l'UMP :

 

Publicité