Selon le site "Médiapart", le carnet détaille plusieurs versements du régime de Kadhafi effectués pendant la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2007.

L'avenir politique de Nicolas Sarkozy vient-il de s'assombrir ? Selon Médiapart, l'affaire d'un prétendu financement libyen de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy, en 2007, est en train de rebondir.

Le juge d'instruction Serge Tournaire a mis la main sur des documents qui pourraient s'avérer déterminants. Il s'agit d'un carnet d'un ancien ministre du régime de Khadafi, où sont consignées des notes mnuscrites détaillant plusieurs versements occultes au profit de Nicolas Sarkozy. Le montant cumulé de ces sommes dépasserait les 6,5 millions d'euros.

Le détenteur du carnet retrouvé noyé dans le Danube

Ce carnet entre les mains de la justice appartenait à Choukri Ghanem, ministre du Pétrole entre 2006 et 2011 sous le régime du dictateur libyen. L'homme avait ensuite rompu avec le régime de Kadhafi avant de s'installer à Vienne, en Autriche. Son corps a été retrouvé dans le Danube le 29 avril 2012. La police a conclu à une mort accidentelle, mais "plusieurs proches de la victime n'hésitent pas à évoquer en privé des soupçons persistants de meurtre", souligne Mediapart

Publicité
L'affaire d'un prétendu financement libyen pour la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy remonte à 2011. Lors de l'intervention française en Libye, le clan Kadhafi avait affirmait avoir soutenu financièrement l'ancien président. Le 28 avril 2012, Mediapart avait publié un premier document compromettant pour Nicolas Sarkozy. En parallèle, une information judiciaire a été ouverte en 2013 sur ces accusations de financement libyen, formulées par l'homme d'affaires Ziad Takieddine et d'anciens dignitaires du régime.

Vidéo sur le même thème : Affaire Sarkozy-Kadhafi: Le document accusant l'ancien président serait un faux

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité