Christine Boutin a provoqué un cataclysme sur les réseaux sociaux mercredi en annonçant que Jacques Chirac était mort. Sous le feu des critiques, l’ancienne présidente du Parti chrétien démocrate assure avoir "une source sûre". 

"Mort de #Chirac". Voici ce que Christine Boutin a tweeté mercredi en fin de matinée. Un message laconique, presque brutal, qui a aussitôt déclenché une pluie de critiques. Si bien que, quelques heures plus tard, l’ancienne présidente du Parti chrétien démocrate a dû s’expliquer pour tenter de calmer la gronde. "L’information m’a été donnée par une source que j’estime sûre. Je l’ai donnée car je pense que les Français l’attendent, preuve en est du buzz qu’il a suscité", s’est-elle défendue auprès de nos confrères du Monde. Et celle-ci d’ajouter à propos de la teneur de son message : "ce tweet sobre est la marque de mon deuil et de mon respect".

A lire aussi – Christine Boutin lynchée sur Twitter après avoir annoncé la mort de Jacques Chirac

Le gendre de Jacques Chirac a démenti

Publicité
Pourtant, et même si Christine Boutin semble convaincue que Jacques Chirac s’est éteint, l’entourage de ce dernier assure le contraire. Mercredi après-midi, le gendre de l’ancien chef de l’Etat, Frédéric Salat-Baroux a en effet publié un communiqué pour, dans un premier temps, démentir la rumeur de décès et assuré que le père de sa femme était toujours vivant et hospitalisé à Paris. Et, dans un second temps, appelé au respect de "sa tranquillité". "Dans quel monde vit-on où l’on soit contraint de rappeler ces principes fondamentaux d’humanité et de respect ?", s’est-il indigné.

 En vidéo - Jacques Chirac hospitalisé en urgence

]