Après 10 jours de discussions houleuses, le texte sur le mariage pour tous a été adopté ce mardi par l’Assemblée. Avec 329 voix pour, les députés ont majoritairement voté en faveur du texte, sauf Jean-Louis Borloo, pourtant dans le camp du pour, qui s’est trompé de bouton…

C’est officiel, le texte sur le mariage pour tous a été adopté à  la majorité par l’Assemblée. Les députés ont voté ce mardi le texte sur le projet de loi qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples homosexuels. Il sera de nouveau soumis au débat au Sénat à partir du 2 avril prochain. Christiane Taubira, qui a porté ce projet de bout en bout, a remercié l’hémicycle « pour ces jours et ces nuits passés ensemble ». Sans surprise donc, ou presque, la majorité a voté pour et l’opposition contre.

Quelques non à gaucheSur les 577 députés que compte l’Assemblée, 568 se sont exprimés hier : 329 ont voté pour, 229 ont voté contre, les autres se sont abstenus. Comme annoncé, Nathalie Kosciusko-Morizet n’a pas voté, de même que Pierre Lellouche, Bruno Le Maire, Edouard Philippe et Nicole Ameline. Les 188 autres députés UMP ont massivement voté contre. Malgré les consignes de vote, on compte également quelques voix contre, ainsi que quelques abstentions, dans les rangs de la majorité, notamment chez les députés de la gauche radicale.

Publicité
Boulette : pour le texte, Borloo vote nonA l’UDI, le parti centriste, 24 élus se sont exprimés en défaveur du texte, 5 seulement ont voté pour : Yves Jégo, Philippe Gomes, Sonia Lagarde, Jean-Christophe Lagarde et Jean-Louis Borloo. A noter que ce dernier a quelque peu cafouillé. Le député centriste qui avait clairement annoncé son intention de voter en faveur du texte, a finalement voté non. Le député à qui il avait confié sa procuration s’est en effet trompé de bouton… l’erreur a cependant rapidement été rectifiée.  

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :