Dans un entretien au Journal du dimanche, le Premier ministre a réaffirmé sa loyauté au président. Mais en privé, Manuel Valls agiterait la menace d’une démission.

Depuis quelques jours, le cas de Manuel Valls fait les gros titres : restera, restera pas à Matignon avant la fin du quinquennat de François Hollande ?

Dans une interview pour le Journal du dimanche, le Premier ministre a tenu à rappeler sa fidélité au président de la République. "Mon rapport avec le président de la République est empreint de loyauté personnelle et de respect des institutions, a réaffirmé Manuel Valls [...] Je suis engagé à gauche depuis que, à 18 ans, j'ai rejoint Michel Rocard. [...] Je ne changerai pas le cap qui m'a été assigné par le président de la République."

A lire aussiManuel Valls : pourquoi quitter Matignon avant 2017 l'arrangerait

Un dîner secret où il a évoqué l’idée d’une démission

Et Manuel Valls de se dire "fier d’être Premier ministre de la France, et d’agir. C’est pourquoi je suis serein et en même temps très déterminé. Jamais je n’ai fait et je ne ferai de chantage à la démission. Le narcissisme, l’égotisme et les caprices, je laisse cela à d’autres."

Publicité
Cependant, selon Le Figaro, le Premier ministre a organisé un dîner secret il y a dix jours avec plusieurs ministres, au cours duquel "il a agité la menace d’un départ de Matignon comme il le fera d’ailleurs le samedi 27 février au cours d’un déjeuner à Matignon avec des élus proches." Objectif pour les "hollandais présents : faire passer les messages à l’Elysée", souligne le quotidien.

Vidéo sur le même thème : "Valls face à la gauche"

Publicité