Un rapport du Peterson Institute suggère à la France d'abandonner son système présidentiel.

Publié le 29 octobre dernier et relayé par Les Echos, un rapport du prestigieux think tank de Washington, le Peterson Institute, démontre que la France fonctionnerait beaucoup mieux sans président.

A lire aussi : Jean-Pierre Raffarin : "Ce nouveau gouvernement, c'est la dernière étapes avant le chaos."

"Des réformes économiques sont nécessaires en France, mais une refonte du système politique est également indispensable", estime le groupe de réflexion américain avant d’ajouter que le record d’impopularité affiché par François Hollande – 15% en septembre -  illustre la défaillance du système politique français.

Une décision audacieuse justifiée par l’impossibilité de mettre en place de vraies réformes face à la figure du chef de l’Etat et aux guerres de scrutins qui animent les partis politiques : "Le centre gauche et le centre droit ne s’allieront jamais pour passer ces réformes de bon sens, car chacun veut détruire les chances de l’autre de gagner la prochaine élection présidentielle."

Un gouvernement parlementaire

Pour contrer la puissance du président de la République dans le paysage politique, le Peterson Institute offre d’élire un chef du gouvernement à la majorité parlementaire, comme le font certains pays européens. Le président n’aurait alors qu’une fonction cérémoniale, renonçant entre autre à son droit de nommer le gouvernement et à diriger les armées.

Publicité
Selon le rapport, l’image d’un pouvoir présidentiel fort ne s’accorderait qu’avec des pays hétérogènes, comme les Etats-Unis, dans lesquels un besoin d’unification de la nation serait nécessaire. "Mais même si Charles de Gaulle a demandé, en 1962, "comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 246 variétés de fromage?", on peut fortement douter si l'hétérogénéité française justifie un tel système semi-présidentiel," conclut le think tank américain.

Vidéo sur le même thème  : Valls : "Demander la dissolution, c'est ne pas assumer ses responsabilités."