Selon RTL, Nicolas Sarkozy souffre d'une certaine défiance au sein du groupe parlementaire UMP dont il ne parvient à obtenir l'adhésion à sa candidature à la tête de l'UMP.

Hier, la défaite de Jean-Pierre Raffarin face à Gérard à Larcher pour la candidature à la présidence du Sénat a été lue par certains comme un déficit d’influence de Nicolas Sarkozy chez les sénateurs. Ce matin, une info de RTL vient confirmer ce constat mais du côté des députés.

Lire aussi : Présidence de l’UMP : comment Nicolas Sarkozy fixe les règles du jeu

Depuis le 30 septembre, le dépôt des candidatures pour la présidence de l’UMP est clos. Ainsi, les soutiens officiels permettent de jauger l’influence de tel ou tel candidat dans la course à la tête de l’UMP. Selon la radio généraliste, l’ancien président n’a pas fait le plein au Palais Bourbon, loin s’en faut.

Lire aussi : Financement Libyen de la campagne de Sarkozy : du nouveau sur le document publié par Mediapart

Publicité
Parmi les parlementaires du groupe UMP, la moitié ne soutient pas Nicolas Sarkozy quand un quart d’entre eux se prononce pour Hervé Mariton et un autre quart pour Bruno Le Maire alors qu’un "gros quart" reste neutre précise RTL.

Un déficit de confiance qui tombe mal pour l’ex-président au lendemain de la large victoire de Gérard Larcher sur "son" candidat, Jean-Pierre Raffarin.

 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :