Dans une interview au magazine l’"Obs", l’ancien député écologiste, accusé par de nombreuses femmes d’agressions sexuels, affirme "ne pas être le DSK des Verts".

Trois semaines après les révélations dans la presse de cas d’agressions sexuelles et de harcèlement le concernant, Denis Baupin sort du silence.

Dans une interview au magazine l’Obs, le député (ex-EELV) continue de nier en bloc les accusations portées à son égard par de nombreuses femmes, élues ou collaboratrices.

"Embrasser quelqu’un de force, ça n’a pas de sens pour moi, a-t-il fait savoir. Je le dis très clairement : j’affirme de toute ma vie n’avoir jamais commis de harcèlement sexuel ni d’agression sexuelle. Ce n’est pas ma conception des rapports entre les hommes et les femmes."

A lire aussiQui est Denis Baupin, le député accusé d’agressions sexuelles ?

"Je ne me considère pas comme le DSK des Verts"

Toutefois, celui qui a démissionné de la vice-présidence de l’Assemblée suite à cette affaire évoque "des jeux de séduction". Il se défend d’avoir "envoyé des SMS salaces". "Je ne me considère pas comme le DSK des Vert", tient à faire entendre Denis Baupin.

Publicité
Quant aux femmes qui ont lancé ces accusations à son encontre, le député dit ne pas "vouloir spéculer sur leurs motivations". "Il est possible que du fait des désaccords politiques profonds à EELV, il puisse y avoir une relecture d’épisodes anciens", pense-t-il. 

Vidéo sur le même thème : Denis Baupin continue de nier les faits

Publicité