Alors que des journalistes et internautes ont démontré qu'il était possible de voter plusieurs fois au référendum du PS sur les régionales, le parti a annoncé qu'il portera plainte pour "faux et usage de faux" ainsi qu'"usurpation d’identité". 

Le Parti socialiste a annoncé samedi à l'AFP qu'il va porter plainte contre X pour "faux et usage de faux" ainsi qu'"usurpation d’identité" après les "incidents" constatés vendredi, au premier jour de son référendum controversé sur l’unité de la gauche aux régionales.

Vendredi, des internautes avaient en effet relevé qu'on pouvait voter plusieurs fois par internet via plusieurs adresses mail. Des journalistes ont mené l'enquête et assuré, comme c'est le cas chez francetvinfo, qu'il était en effet possible de voter sous des noms empruntés à des personnalités, et cela à plusieurs reprises.

Un vote sans participer 

Des problèmes qui interviennent alors que ce référendum pour savoir si les Français souhaitent l'unité de la gauche et des écologistes pour les prochaines élections régionales faisait déjà débat. Des personnalités politiques, dont la secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, ont d'ailleurs tweeté avoir reçu un message de remerciement pour leur vote alors qu'elles n'y avaient pas participé. 

Publicité
Ce référendum prévu jusqu'à dimanche sur Internet est effectué dans près de 2500 points de vote et sur Internet. "Il a été initié le 19 septembre par M. Cambadélis après la décision des écologistes du Nord-Pas-de-Calais-Picardie de faire alliance avec le Parti de gauche de Jean-Luc Mélenchon, en guerre contre le PS", rappelle Le Point.

En vidéo sur le même thème - Référendum PS : les militants ont commencé à voter