L’identité du père biologique de Marion Maréchal –Le Pen a été dévoilée en août 2013. Une information qui a ainsi confirmé une rumeur courant depuis plusieurs années mais également dévoilé un lien étroit entre la jeune femme et sa tante, Marine Le Pen. Explications.

©AFP

S’il n’est un secret pour personne que Marine Le Pen est la sœur de Yann Le Pen et donc, de facto, la tante de sa fille, Marion Maréchal-Le Pen, beaucoup ignorent en revanche quel autre lien unit la présidente du Front National à sa nièce. D’après L’Express qui dit tenir ses informations de l'ouvrage de Christine Clerc, Les Conquérantes, Marine Le Pen se serait occupée de sa nièce dès sa naissance et ce, comme son père. En effet, et toujours selon les même sources, Yann Le Pen aurait eu une courte aventure avec un journaliste, Roger Auque, de laquelle est ensuite née Marion Maréchal-Le Pen. Cette dernière, non-reconnue pas son père biologique, aurait ensuite été reconnue par l’homme que sa mère a épousé deux ans plus tard, Samuel Maréchal. "Marion avait deux ans quand sa mère a rencontré et épousé Samuel Maréchal (…). Maréchal a reconnu la petite fille. Reconnaissante, Marion a tenu à prendre son nom. À 15 ans, elle a tout de même voulu connaître son véritable père, le journaliste, qu'elle revoit de temps en temps", raconte ainsi l’auteure.

"Marine, ma petite sœur, a été son papa à l’accouchement"Mais alors que Yann Le Pen n’était pas entourée du père de son enfant au moment de sa naissance, c’est Marine, sa sœur, qui aurait pris le relais : "Marine, ma petite sœur, a été son papa à l'accouchement. Elle m'a aidée à l'élever", dit-elle dans l’ouvrage. Plus que les liens qui unissent une tante à sa nièce, et que l’attachement que les deux femmes partagent pour la politique et le Front National, Marine Le Pen et Marion Maréchal-Le Pen seraient ainsi unies par un très fort lien remontant aux premiers instants de la députée de la 3e circonscription du Vaucluse.

Publicité
Mais alors que l’identité du père biologique de Marion Maréchal-Le Pen n’avait jusqu’à présent jamais été confirmée, Yann Le Pen a confié à L’Express qu’elle le regrettait : "En vingt ans, aucun journaliste à qui j'en avais parlé ne s'est permis de relayer cet épisode. (…) Je suis très gênée".Journaliste et ex-otage enlevé au Liban par le Hezbollah en 1987, Roger Auque a été nommé ambassadeur de France en Erythrée en 2009. Il n’a pas souhaité communiquer sur les récentes révélations faites à son sujet.

A revoir en vidéo : Marion Maréchal-Le Pen confond "méthode Coué" et "la méthode Cauet"