Christian Bourquin, le président PS de la région Languedoc-Roussillon, est mort ce mardi matin des suites d’un cancer du rein à l’hôpital Saint-Eloi de Montpellier.

Le président PS de la région Languedoc-Roussillon Christian Bourquin est décédé ce mardi matin à l’âge de 59 ans. Celui qui avait succédé en 2010 à Georges Frêche est mort des suites d’un cancer du rein à l’hôpital Saint-Eloi de Montpellier où il avait été admis dimanche soir.

Christian Bourquin sera inhumé vendredi à Millas (Pyrénées-Orientales) , précise le communiqué de la région Languedoc-Roussillon. Un espace de recueillement sera également ouvert ce mardi à partir de 17 heures à l'hôtel de Région.

A lire aussi : PS : Christian Bourquin fait un don de 150 euros à l’UMP

Une longue carrière au PS

Publicité
Originaire de Saint-Féliu d’Amont, dans les Pyrénées-Orientales, Christina Bourquin a pris la direction de la fédération départementale du parti socialiste en 1992. Il est ensuite devenu élu départemental en 1994, maire de Millas en 1995 puis il s’est fait élire député en 1997. En 2004, Christian Bourquin est devenu vice-président du Conseil régional. Cet ami de longue date de Georges Frêche avait également été exclu du PS en 2010 pour avoir soutenu la liste dissidente de ce dernier aux élections régionales de mars 2010. Il a ensuite été réintégré au sein du parti en 2011 avant d'être élu sénateur des Pyrénées-Orientales.

Le sénateur avait été condamné en justice pour complicité de délit de faux et minoration de comptes de campagne, ainsi que pour favoritisme, rappelle Le Figaro.

Christian Bourquin conservait une vision critique de son parti. Il avait ainsi dénoncé la réforme territoriale qui prévoit une fusion entre les régions Midi-Pyrénées et Languedoc-Roussillon.

 > vidéo sur le même thème : Christian Bourquin parle de la réforme territoriale