A peine nommé, Yacine Chaouat été contraint de démissionner du Parti socialiste. En cause : sa condamnation pour violences conjugales.

Un passé qui fait tâche. Dimanche soir, Yacine Chaouat a annoncé au Parisien qu’il quittait son poste de secrétaire national adjoint du Parti socialiste chargé de l’intégration. Sa nomination remontait à seulement 24 heures. "À la suite de ma nomination hier soir (samedi, ndlr), et face aux attaques sur les réseaux sociaux dont je fais l'objet et qui rejaillissent sur tout le Parti socialiste, j'ai présenté ma démission de cette fonction", a-t-il indiqué.

"J’ai commis une erreur il y a six ans"En effet, rapidement après l’annonce de sa nomination au sein du PS, Yacine Chaouat est devenu la cible de vives attaques. Sur les réseaux sociaux, les internautes, se sont rapidement saisis de sa condamnation pour violences conjugales. Il a d’abord été condamné une première fois en 2010, puis en appel en 2011 à six mois de prison avec sursis, détaille Le Figaro. "Sa femme venue s'installer en France en 2009 avec Yacine Chaouat aurait été contrainte de ne pas quitter l'appartement, frappée à coups de ceinturon. Il finit par démissionner", précise encore le quotidien.

Publicité
Ce que n’a pas supporté le secrétaire national : "J'ai commis une erreur il y a 6 ans, et la justice est passée. Après avoir payé ma dette, je regrette que l'on veuille m'appliquer une double peine ». Et celui-ci dd poursuivre en dénonçant des attaques liées à sa religion : "C'est avec tristesse que je constate que, dans la France d'aujourd'hui, on n'a pas droit à une deuxième chance quand on est musulman".

 

A voir sur ce thème : Ségolène Royal a-t-elle vraiment interdit les "décolletés" ? la caméra cachée qui le prouve

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité