Mardi à l’Assemblée nationale, Manuel Valls a ordonné au député UMP Pierre Lellouche de "changer de ton" lorsqu’il évoque François Hollande. Une attitude qui a provoqué le départ des autres parlementaires de l’opposition.

©AFP

AFP

Il s’est imposé comme un véritable bouclier. Manuel Valls n’a pas apprécié le ton avec lequel le député UMP Pierre Lellouche a évoqué les récentes décisions prises par François Hollande, mardi lors de la séance de questions au gouvernement à l’Assemblée nationale. Et il le lui a fait savoir ! Le Premier ministre a en effet vivement ordonné au parlementaire de l’opposition de "changer de ton quand il s’agit du chef de l’Etat" (voir la vidéo ci-dessous).

Publicité
"Même sur le Mali vous mettez en cause le président"Tout a commencé quand Pierre Lellouche a interrogé Manuel Valls sur le budget de Défense et critiquer au passage la présence de militaires français au Mali. Visiblement remonté contre le député UMP qui a accusé François Hollande de "louvoyer", le Premier ministre lui a répondu sèchement en assénant : "Même sur le Mali vous trouvez le moyen de mettre en cause le chef de l’Etat, même sur le Mali vous mettez en cause le président de la République qui a pris une des décisions les plus importantes de son quinquennat". Et celui-ci de conclure en le prévenant : "Si vous voulez qu’on ait un débat apaisé, intelligent sur les questions de la défense, changez de ton quand il s’agit du chef de l’Etat". Une réponse qui n’a visiblement pas plu aux autres députés UMP alors présents dans l’Hémicycle, lesquels ont décidé de partir.

Vidéo sur le même thème : Valls "écoeuré" par les critiques à l'égard de Hollande

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité