Selon Le Parisien, des proches du président de la République redoutent que le Premier ministre ne soit en train "d’organiser la défaite" de François Hollande pour 2017. 

Et si la candidature de François Hollande était torpillée par… son Premier ministre ? C’est en tout cas la crainte de conseillers du président de la République qui s’inquiètent d’un possible plan de Manuel Valls pour faire tomber le chef de l’Etat, apprend-on dans Le Parisien de mardi.

Les départs de Cécile Duflot, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Aurélie Filippetti, et plus récemment, celui de Christiane Taubira – tous situés à l’aile gauche du PS – auraient ainsi fait partie de la stratégie du chef du gouvernement.

"Manuel l'emmène dans un piège…"

"Valls a rétréci ta majorité. Tu ne peux pas aller à la présidentielle sur une tête d'épingle !", aurait lancé à François Hollande l'un de ses conseillers, selon des propos rapportés par le quotidien. "Manuel l'emmène dans un piège. Il veut que l'échec du Congrès [de Versailles où doit être approuvée la révision constitutionnelle, Ndlr] soit l'échec de François", confirme un autre ami du président de la République. 

Et la prochaine cible de Manuel Valls serait un certain Emmanuel Macron, avec qui les relations seraient de plus en plus tendues. "Il fait pression sur les parlementaires pour qu'ils ne l'invitent plus. Il veut le pousser à la démission !", a révélé un autre informateur. Pour les proches du président, il n'y a aucun doute : "Sous le masque de la loyauté, [Manuel Valls] organise la défaite" de François Hollande.

Publicité
Mais le chef du gouvernement pourrait passer de l’arroseur à l’arrosé en subissant les représailles du président. "Manuel devrait faire attention. François n'a pas de problème de passage à l'acte. Il a sacrifié Ayrault d'un coup de bouton !", lâche un conseiller élyséen. 

Vidéo sur le même thème : La réponse de Macron "le Narcisse", à Valls

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité