Manuel Valls sera-t-il le candidat à la présidentielle de 2017 ? C'est en tout cas ce qu'a déclaré un ex-collaborateur du Premier ministre. 

Alors que François Hollande semble s'être déjà lancé dans la campagne pour les présidentielles, un ex-collaborateur de Manuel Valls a confié au Journal Du Dimanche que le Premier ministre briguerait le mandat de président de la République plus tôt que prévu : "Il ne prépare pas 2022 mais 2017", a-t-il déclaré au quotidien.

Retrouvez notre zapping Actu du jour

Patrick Sébastien viré de France Télévisions : les internautes ripostent

Voir plus de vidéos

Et pour parvenir à ses fins, Manuel Valls "va utiliser la technique du boa constrictor", explique l'ex-collaborateur. Le Premier ministre mise sur la chute de popularité de François Hollande pour se placer comme candidat naturel. "Il n'y aura pas de rupture, il y aura un abandon", ajoute la source au journal. 

Selon un sondage du Parisien, 70% des personnes interrogées estiment que Manuel Valls représentera bien mieux le Parti socialiste à la prochaine élection présidentielle que François Hollande.

Hollande n'est pas dupe

Publicité
Le chef de l'Etat n'est pas dupe de l'ambition présidentielle que semble entretenir le Premier ministre. En octobre 2014, à l'occasion de la remise de la grand-croix de l'odre national du Mérite à Manuel Valls, le président de la République avait fait un parallèle entre ce dernier et Georges Clémenceau en déclarant : "Il n'est pas devenu président de la République, mais on peut réussir aussi son existence sans être président de la République".

Un Conseil natio­nal au Parti socialiste devrait trancher sur la ques­tion à l'automne 2016 assure au Monde le président du parti, Jean-Chris­tophe Camba­dé­lis.

Vidéo sur le même thème :La confidence de François Hollande sur les (nombreux) textos qu'il échange avec Mauel Valls 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité