En quelques jours, Aymeric Chauprade qui bénéficiait de statuts prestigieux dans les instances frontistes est tombé en disgrâce. Décryptage.

Jusque-là assez peu connu, Aymeric Chauprade a déclenché une vive polémique dont lui et le Front national se seraient au final bien passés. En effet, l’expert en relations internationales a été démis de ses fonctions de conseiller diplomatique de Marine Le Pen et de chef de la délégation FN au Parlement européen à cause de sa vidéo polémique sur les attentats postée le 15 janvier. Une sanction venant de la direction du parti dont la présidente a déclaré que la confiance qui lui avait été accordée était dorénavant "rompue".

Du ministère de la Défense au Front national

Pourtant, tout avait bien démarré pour cet ancien enseignant au Collège Interarmées de Défense (CID). Elevé au rang de martyr au sein de l’extrême droite française en raison de son éviction du CID en 2009 par Hervé Morin à cause de ses théories conspirationnistes relatives aux attentats du 11 septembre, Aymeric Chauprade a noué des liens dès 2010 avec Marine Le Pen.

Lire aussi : Vidéo polémique au FN : Aymeric Chauprade se défend

Les relations sont alors au beau fixe entre cette dernière et celui qui lorgnait auparavant du côté de Philippe De Villiers. À tel point que c’est à lui qu’elle confie la tête de liste pour les élections européennes de 2014 en Île-de-France. "Cela fait longtemps que je pensais rentrer en politique. Et je pense qu’aujourd’hui, il n’y a pour seule solution que le Front national pour rompre avec un modèle qui ne fonctionne pas, qui est celui de l’Union européenne, qui est celui de l’immigration massive, de l’hyper-endettement, de la désindustrialisation" déclarait-il en novembre 2013 sur Europe 1.  

Artisan du rapprochement avec la Russie

Si le géopoliticien controversé était autant en odeur de sainteté parmi l’état-major mariniste, c’est aussi en raison de sa doctrine pro-russe adoptée officiellement par le Front National au moment de l’annexion de la Crimée par les séparatistes fidèles à Moscou. L’eurodéputé frontiste s’est par ailleurs rendu sur place pour "veiller" au bon déroulement du vote d’autodétermination, suffrage non reconnu par la communauté internationale.

Lire aussi : Islam et nazisme : nouveau dérapage d'Aymeric Chauprade

Dans une enquête publiée par L’Obs, l’hebdomadaire révélait qu’Aymeric Chauprade avait rencontré en huis clos l’oligarque russe Konstantin Malofeev, généreux financier des séparatistes pro-russes en Crimée. Toujours selon le magazine, le conseiller diplomatique de Marine Le Pen est donc l’un des artisans du rapprochement entre le FN et le Kremlin.

Choc des civilisations

Cependant, et c’est là où ça coince pour Marine Le Pen, Aymeric Chauprade est également un promoteur de la théorie du choc des civilisations. Ce dernier est même l’auteur de Chronique du choc des civilisations, dans lequel il embrasse, excepté les passages sur le 11 septembre, les concepts idéologiques des néo-conservateurs américains. Une position pour le moins contradictoire de la part d’un russophile et qui a des répercussions aujourd’hui.

Lire aussi : 5 choses que vous ne savez probablement pas sur le clan Le Pen

En effet, en prônant cette doctrine dans la vidéo publiée le 15 janvier expliquant que la France est en guerre avec des musulmans, Aymeric Chauprade est allé un peu trop loin pour Marine Le Pen qui comprend tout l’enjeu qu’il y a à ne pas jeter d’huile sur le feu en cette période. Avec l'échéance 2017 en ligne de mire, la présidente du parti ne peut d’ailleurs pas se permettre de passer à côté d’un électorat musulman pour avoir des chances d’être élue.

Publicité
Une ligne jaune avait également été franchie lorsque l’intéressé avait évoqué la présence d’un lobby gay au FN en réaction de l’arrivée de Sébastien Chenu (le fondateur de Gaylib) dans les rangs frontistes. À ceci s’ajoute le succès des thèses défendues par Chauprade au sein des cadres du parti et non des moindres : Marion Maréchal Le Pen et Jean-Marie Le Pen entre autres. Ce faisant, et afin de préserver son entreprise de dédiabolisation, Marine Le Pen a donc préféré scier la branche avant que celle-ci ne donne des bourgeons.

A voir : Les nouvelles déclarations polémiques d'Aymeric Chauprade

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité