Dans la journée de jeudi, le parquet national financier a annoncé qu'un classement sans suite de l'enquête était exclu. Une nouvelle ni bonne ni mauvaise pour le prétendant à l'Elysée.

Alors que la pression s'accentue sur François Fillon, celui-ci entend se présenter à l'élection présidentielle coûte que coûte. 

Dans un communiqué publié jeudi, le parquet national financier (PNF) a écarté "en l'état" un classement sans suite de l'enquête portant sur l'emploi présumé fictif de Penelope Fillon. Or, la décision prise par le parquet n'est ni bonne ni mauvaise pour le candidat à la présidentielle. François Fillon a d'ailleurs décrit cette publication comme un non-événement: "Il n'y a rien de nouveau, ni poursuite, ni mise en examen".

A lire aussi - Pourquoi l'équipe de Fillon veut prendre contact avec Morano ?

En effet, il n'y a eu ni ouverture d'une information judiciaire ni un classement sans suite. "Les investigations vont se poursuivre", peut-on lire encore dans le communiqué. Dans les prochains jours, la justice a désormais le choix entre trois options : un classement sans suite (peu probable), une citation directe à comparaître devant le tribunal correctionnel (un procès aurait alors lieu) ou l'ouverture d'une information judiciaire (le dossier serait alors transmis à un juge d'instruction).

François Fillon : "Rien ne m'arrêtera"

Quoi qu'il en soit, François Fillon est décidé à ne pas abandonner si près du but. Alors qu'il avait déclaré ne pas pouvoir poursuivre sa campagne en cas de mise en examen, le candidat de la droite a fait volte-face. Selon RTLFrançois Fillon aurait affirmé en privé que "même si je suis mis en examen, rien ne m'arrêtera".

Publicité
Toutefois, sur BFMtv jeudi, son avocat, maître Antonin Lévy, a commenté le communiqué du PNF : "Ça signifie qu’aujourd’hui une mise en examen est impossible. (…) Les enquêteurs n’ont pas les moyens de classer, très bien, ils n’ont pas non plus les moyens de poursuivre".

Vidéo sur le même thème : VIDEO François Fillon : nouvelles révélations sur son porte-parole

Publicité