La Une de la revue d’extrême-droite Minute fait polémique. Il est en  possible de voir la photographie de Clément Méric lors d’une action militante titrée "Jeux de mains, jeux de vilains". Le jeune antifasciste est décédé la semaine dernière sous les coups de skinheads à Paris.

Le très décrié magazine Minute défraie la chronique ce mercredi. A sa une figure en effet le jeune militant antifasciste, Clément Méric, récemment tué lors d’une bagarre avec des militants d’extrême-droite dans le neuvième arrondissement de Paris. Sur cette photo prise lors d'une action contre la Manif pour tous, le jeune Clément a le visage caché. La revue est titrée "Jeux de mains, jeux de vilains".

L’extrême-droite sans cœur ?Cette Une, un tantinet provocatrice, ranime les fortes tensions qui ont éclaté après ce drame. Le collectif de la Manif pour Tous a été ainsi critiqué, notamment par Pierre Bergé, et les responsables politiques qui se sont rendus sur place ont par ailleurs été hués ou bien ont fait "profil bas" à l’image de Nathalie Kosciusko-Morizet et Jean-Luc Mélenchon. De manière générale, les critiques faites à l'encontre de l’hebdomadaire déplorent le manque de cœur de l’extrême-droite qui ne vivrait ainsi que de la douleur et de la violence. Bruno Le Roux, chef de file PS à l’Assemblée Nationale, a qualifié l’initiative du magazine d’"abjecte".

Publicité
Ce n’est pas la première fois que Minute fait le "buzz" de cette manière. L’hebdomadaire a publié plusieurs mois auparavant des propos homophobes accompagnés de photos provocatrices sur sa Une. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :