Deux journalistes du journal Le Monde se sont interrogés lundi sur des liens présumés entre Nicolas Sarkozy et les révélations du magazine Closer à propos d'une relation supposée entre François Hollande et l'actrice Julie Gayet.

Dans un article publié sur le site Internet du journal Le Monde, deux journalistes s'interrogent sur les liens probables entre Nicolas Sarkozy et les révélations de Closer concernant la liaison supposée entre François Hollande et Julie Gayet. "Le magazine Closer a-t-il pu être instrumentalisé par des rivaux de M. Hollande ?"  Voici la question que se sont posés Gérad Davet et Fabrice Lhomme, deux journalistes du quotidien du soir. Dans cette article, les auteurs ont également formulé une succession d'interrogations allant de "M. Hollande est-il suffisament entouré?" à "Le service de sécurité du président a-t-il été défaillant". En effet, d'après les journalistes, "l'affaire de la liaison supposée de François Hollande avec l'actrice Julie Gayet soulève de nombreuses questions".

Sarkozy à la baguette?

Cette frasque du président de la République aurait pu être mouchardée par l'entourage de Nicolas Sarkozy si l'on en croit le duo de journalistes. "Les rumeurs sur la liaison du président ont été relatées par plusieurs relais sarkozystes de premier plan", ont-ils écrit sans préciser de qui il s'agissait. De plus, et toujours selon eux, "François Hollande a toujours considéré Nicolas Sarkozy comme son principal rival". Surtout que l'ancien chef de l'Etat possède 46% de bonnes opinions en ce début d'année 2014 d'après le baromètre CSA publié dans Les Echos.

Publicité
Son passé de ministre de l'Intérieur lui a permis de cotoyer "de puissants soutiens au sein de la police" qu'il aurait "conservés", écrivent Gérard Davet et Fabrice Lhomme. L'ancien locataire de la place Beauvau serait aussi, et cette fois-ci selon Closer, à l'origine de l'interpellation de l'un des fils de Valérie Trierweiler en décembre 2013. "Le rapport de police avait très vite fuité, et le couple présidentiel avait déjà vu dans cette affaire l'action de réseaux sarkozystes souterrains. Sans pouvoir s'y opposer.", ont ensuite conclu les deux journalistes. Aucun lien entre l'ancien président et l'affaire Hollande-Gayet n'a cependant été démontré. Pour le moment, seules des interrogations existent. Peut-être que François Hollande apportera des réponses lors de sa conférence de presse de mardi après-midi.

Vidéo : Hollande-Gayet: "Les Américains ne sont pas tellement surpris"

Publicité