Une source proche du dossier Guéant a révélé ce mardi la présence d’un nouveau virement suspect. La transaction en provenance de Jordanie s’élèverait à 25.000 euros et aurait été découverte lors d’une perquisition, a rapporté l’Express.

Un nouvel élément accablant contre Claude Guéant a été trouvé lors d’une perquisition. Une source proche du dossier a révélé qu’un virement provenant de Jordanie et d’une valeur de 25.000 euros a été découvert par les juges sur l'un des comptes en banque de l'ancien ministre. Selon l’Express, des documents portant l’entête du ministère de l’Intérieur auraint été également saisis. Ces papiers évoqueraient des relations régulières entre l'ancien membre du gouvernement et le libyen Ziad Takieddine, Alexandre Djourhi ou encore l’avocat Robert Bourgi.

Une découverte troublanteLes juges seraient ainsi de plus en plus suspicieux quant à l’implication de Claude Guéant dans la supposée affaire de financement illégale de la campagne de Nicolas Sarkozy de 2007 . A plus forte raison que les explications de l' un des plus fervents compagnons de l'ancien chef d'Etat sur la présence de 500.000 euros sur un de ses comptes ne sont pas convaincantes. Et alors que les justifications de ces fonds ont été démenties par  les experts, Claude Guéant a d’abord déclaré que cette somme provenait de tableaux vendus à l’étranger, avant de modifier sa version, et d'évoquer des primes de cabinet.

Publicité
Les experts ont affirmé que la vente de tableaux ne pouvait pas excéder 100.000€ sans laisser de traces au ministère de la Culture. De plus, les primes de cabinet mentionnées par Claude Guéant pour expliquer ces font ont elles aussi été réfutées : il n’y a plus de primes depuis 2002.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Publicité