La ville de Paris vient de lancer une application qui permet aux automobilistes de payer leur stationnement à distance avec leur smartphone. Le nouveau service est testé dans les quatre premiers arrondissements de Paris et devrait s’étendre sur l’ensemble de la capitale en 2015.

Fini la petite monnaie que l’on cherche avec acharnement au fond des poches pour la glisser dans la fente de l’horodateur ou les courses à pied jusqu’au véhicule pour éviter de se prendre un PV. Désormais, les automobilistes de Paris pourront éviter ces désagréments grâce à l’application P Mobile. Ce nouveau service lancé par la municipalité va permettre aux conducteurs de payer leur stationnement à distance avec leur smartphone et pourrait sonner le glas des horodateurs.

Comment ça marche ? Pour utiliser P Mobile, il vous suffit de télécharger l’application sur iPhone ou Android ou en se rendant sur pmobile.paris.fr. Le service est également disponible depuis les applications PayByPhone et Vinci Park. Lors de votre première connexion sur l’application, vous devez créer un compte et vous pourrez ensuite régler votre stationnement suivant les règles en vigueur et au quart d’heure près. Le règlement pourra également se faire par serveur vocal pour un téléphone standard. Dans ce cas précis, il faudra indiquer la zone dans laquelle on se trouve, son immatriculation, et la durée désirée. Et si l’automobiliste a un doute, un mode d’emploi est apposé sur les horodateurs.

> Lire aussi : Nice Park : réserver et payer son stationnement à distance

Un horodateur de poche qui devrait se généraliser dans tout Paris en 2015

Ce service possède de nombreux atouts. Par exemple, on peut prolonger ou raccourcir la durée du stationnement au quart d’heure près. À chaque paiement effectué, on reçoit un accusé de réception  pour confirmer le montant facturé. On a aussi la possibilité de recevoir une alerte par SMS à cinq minutes avant la fin de votre stationnement. En bref, un horodateur de poche qui possède des fonctionnalités bien pratiques et qui facilite la vie des automobilistes.

Publicité
Pour les contrôles, les agents de surveillance de Paris seront équipés de terminaux leur permettant d’interroger une base de données enregistrant des tickets virtuels de stationnement, et de verbaliser les contrevenants. Le dispositif est actuellement expérimenté dans les 1er, 2e, 3e et 4e arrondissements de Paris et concerne pour l’instant les visiteurs. Il sera étendu à l’automne pour tous les automobilistes (visiteurs, résidents et professionnels) dans ces mêmes arrondissements, puis sera généralisé dans toute la capitale dès 2015.

Voir vidéo sur le même thème : Elle fait semblant d'être un fantôme pour ne pas payer le parking

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité