Une femme de 22 ans et son compagnon âgé de 25 ans ont été retrouvés morts dimanche, sur une plage de l'île. Ils auraient succombé à des coups de rondins de bois à la tête.

Les corps sans vie de deux Français, une jeune femme de 22 ans et son compagnon âgé de 25 ans, ont été retrouvés dimanche matin sur une plage de l'île de Sainte-Marie, à 10 km de Madagascar, indique le site Zinfos974Le couple aurait été tué à coups de rondins de bois. 

Les deux jeunes gens auraient été vus pour la dernière fois samedi soir à un concert donné par une célébrité malgache, Big MJ, dans une discothèque de Sainte-Marie. C'est d'ailleurs non loin de là, à 200m de la boît de nuit, que leur corps ont été retrouvés. Selon Zinfos974, la jeune femme aurait été violée avant d'être tuée. Son corps a été retrouvé partiellement dénudé.

A lire aussi Découverte des paysages paradisiaques à Madagascar

Le  responsable de la brigade de la gendarmerie de l'île Sainte-Marie a confirmé qu'une enquête avait été ouverte mais n'a pas souhaité donner plus de détails. 

Les deux Français étaient tous les deux éco-volontaires de Cetamada, association malgache qui œuvre pour la préservation des populations de mammifères marins et de leur habitat.

Plusieurs Français assassinés à Madagascar

Le ministère des Affaires étrangères a dénoncé dimanche dans un communiqué "un crime odieux qui a coûté la vie à deux ressortissants français" à Madagascar.

Publicité
En 2012, un couple de Français avait été retrouvé mort sur une plage à Tuléar, ville du sud-ouest de Madagascar, rappelle Le Monde. Deux Malgaches avaient été condamnés en octobre 2015 aux travaux forcés à perpétuité pour l’assassinat de ce couple de restaurateurs. En 2013, deux autres Français, soupçonnés du meurtre d’un jeune garçon malgache, avaient été brûlés vifs sur l’île de Nosy Be au nord de l’archipel. En février 2016, un retraité français et sa femme malgache avaient été torturés à mort à leur domicile au cours d'un cambriolage.

Vidéo sur le même thème : Rajaonarimampianina déterminé à “sortir Madagascar de la pauvreté”

Publicité