Son avocat l'a confirmé ce samedi sur BFM TV. Le nom de Serge Atlaoui aurait été retiré de la liste des exécutions imminentes prévues ce week-end en Indonésie,  en raison d'une procédure toujours en cours devant la cour administrative. 

L'exécution de Serge Atlaoui, condamné à mort en Indonésie pour trafic de drogue, a été retardée, a confirmé ce samedi sur BFM TV son avocat, Me Richard Sédillot. "Il semble que Serge Atlaoui soit retiré de la liste des personnes qui vont être exécutées" (ce week-end) a-t-il indiqué, en raison d'une procédure qui serait toujours en cours devant la cour administrative. De son côté, l'ambassade de France a confirmé à l'AFP n'avoir pas reçu de convocation pour se rendre à la prison de Nusakambangan, où sont détenus les condamnés à mort. Une convocation de courtoisie diplomatique généralement adressée aux ambassades environ 72 heures avant afin d'évoquer l'organisation des exécutions.

Publicité
Autre signe, Serge Atlaoui ne ferait pas non plus partie des détenus transférés en cellule d'isolement dans la nuit de vendredi à samedi dans l'attente de leur exécution. Serge Atlaoui reste néanmoins toujours condamné à mort. La pression diplomatique exercée par Paris aurait-elle joué en la faveur du Français ? François Hollande a en effet répété ces dernières heures que son exécution aurait des conséquences sur les relations entre la France et l'Indonésie.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :