Alors que la violence ne cesse de s’intensifier entre la branche armée du Hamas et l’armée israélienne dans la bande de Gaza, Planet.fr fait le tour de ces initiatives pour la paix au Proche-Orient.

©Twitter

Avec quasiment 500 victimes, dont 16 israéliennes, l’opération "Bordure protectrice", menée par Israël pour répondre aux tirs de roquettes du Hamas, est depuis deux semaines de plus en plus meurtrière. Si cette énième effusion de sang dans le cadre d’un conflit vieux de 70 ans déchaîne les passions, certains préfèrent faire un pied de nez aux flots de haines qui découlent des affrontements en prônant le dialogue et la paix.

1- La paix par le dialogue

Tandis que les responsables politiques israéliens et ceux du Hamas ne dialoguent uniquement avec des bombes, certains citoyens israéliens et palestiniens s’unissent pour franchir la barrière politique qui les sépare. C’est ce que souhaite véhiculer l’association Cercle des parents-Forum des familles. Si cette association est encore plus représentative de la volonté de paix de ces deux peuples, c’est parce que les membres israéliens et palestiniens ont tous perdu un ou plusieurs proche dans le conflit.

Yuval Rahamim, un membre israélien a récemment confié à Radio Vatican comment il avait décidé de se tourner vers la paix. "Quand j’étais petit, quand j’avais huit ans, j’ai perdu mon père pendant la guerre. J’ai décidé de consacrer ma vie à la revanche", a-t-il expliqué, dépeignant le cercle vicieux de la violence qui rythme ces peuples depuis quasiment 70 ans. Puis les questions commencent à se poser pour cet homme devenu officier : "J’ai mis de côté ce désir mais en même temps, je me posais des questions sur ce qu’il se passe ici. Pourquoi la guerre continue- t-elle ? L’histoire qu’on nous raconte, est-ce la vraie histoire et est-ce qu’on nous montre vraiment tous les aspects de l’histoire ?" a-t-il confié tout en s’engageant pour qu’il y ait le moins de victimes supplémentaires.

Publicité
Si cette espoir peut paraître vain, l’association a mis en place un système de rencontres entre Israéliens et Palestiniens, lesquels ont fait le déplacement depuis Gaza ou la Cisjordanie. Ces réunions sont l’occasion de se parler de fraterniser mais également de sensibiliser sur la richesse que représenterait un tel échange généralisé aux deux peuples. Des duos sont créés, un Israélien avec un Palestinien. Ils ont pour mission de parcourir les écoles, et les lycées afin de démontrer que l’amitié israélo-palestinienne est possible. Comme point d’orgue de cette union, des petits camps d’été de quatre jours, rassemblant 20 enfants israéliens et 20 petits palestiniens, sont organisés pour faire changer dès le plus jeune âge les mentalités. Mais encore une fois, la politique s’en mêle : les activités de cette association sont très souvent contrariées par la tonne de démarches administratives nécessaires pour que les Palestiniens puissent assister aux évènements organisés.

La suite à la prochaine page >>>