Le Premier ministre, Alexis Tsipras, a annoncé à la télévision grecque la fermeture des banques jusqu’au 6 juillet. Toutefois, cette mesure ne concernera pas les touristes.

La mesure fait suite au refus de l’Eurogroupe de prolonger le programme d’assistance à la Grèce au-delà du 30 juin. Une sanction qui n’aurait pas laissé de choix au Premier ministre grec, Alexis Tsipras, pour qui cela "a conduit la BCE à ne pas augmenter la liquidité des banques grecques et a contraint la Banque de Grèce à activer les mesures de fermeture temporaire des banques et de limitation des retraits bancaires."

Les retraits limités à 60 euros par jour

En conséquence, les banques du pays sont officiellement fermées jusqu’au 6 juillet, comme l’indique un arrêté signé par le président de la République et le Premier ministre déclarant la période du 28 juin au 6 juillet comme "vacance bancaire".

A lire aussi Berlin recommande aux Allemands se rendant en Grèce de "prévoir suffisamment d'argent liquide"

Toutefois, les Grecs pourront continuer à retirer de l’argent via les distributeurs de billets en ne dépassant pas la somme de 60 euros par jour. Une restriction qui ne concerne pas les étrangers, très attendus pour faire marcher l’économie du tourisme.

Eviter une panique générale

Par ailleurs, si les transactions bancaires par internet "à l'intérieur du pays" se feront normalement, les virements à l’étranger seront soumis à l’approbation  d’une "Commission de validation des échanges bancaires", dépendant du ministère des Finances.

Publicité
En instaurant cette mesure drastique, le Premier ministre espère protéger le système bancaire du risque d’une panique générale en raison de la perspective d’un possible défaut de paiement de la Grèce à ses créanciers.

Vidéo sur le même thème : La Grèce instaure un contrôle des capitaux