Une Italienne est morte dans l'habitacle d'une voiture incendiée par son ancien petit-ami, à Rome. La scène s'est déroulée sous les yeux des passants qui ne sont pas intervenus. 

Sara Di Pietrantonio, une jeune italienne de 22 ans, s'est fait brûler vive par son ancien petit-ami à Rome (Italie). La scène s'est déroulée sous les yeux des passants qui ne sont pas intervenus, rapportent plusieurs médias italiens.

Cela pourrait être un règlement de compte. Vicenzo Paduano, un agent de sécurité de 27 ans, n'aurait pas supporté que sa petite-amie mette fin à leur relation. Vicenzo Paduano "n'a pas accepté d'être abandonné", a expliqué le procureur de Rome, Maria Monteleone. "Il a organisé, planifié cette agression", a-t-elle ajouté.

Le meurtrier s'est rendu devant le domicile du nouveau compagnon de Sara Di Pietrantonio et a attendu qu'elle sorte. Il l'a alors suivi, puis est monté à bord du véhicule. Une dispute a éclaté entre les deux et le garçon a aspergé le visage de la victime d'alcool. Alors qu'elle prenait la fuite, il a brûlé son véhicule puis s'est attaqué à elle "en la brûlant vive et en la laissant mourir d'une manière atroce", a détaillé le procureur.

A lire aussi : Dunkerque : un policier brûlé au visage lors d’une interpellation

Personne ne l'a sauvée

Publicité
Mais ce qui est le plus horrible, c'est qu'aucun passant n'est intervenu pour sauver la jeune fille. Sur les images de la vidéosurveillance on peut voir que deux véhicules sont passés devant sans rien faire. Choquée, le procureur a précisé que la jeune fille aurait pu être sauvée si quelqu'un était intervenu.

Le meurtrier a été placé en détention et fera l'objet d'une procédure pour meurtre prémédité.

En vidéo sur le même thème : Colère aux funérailles du père du bébé palestinien brûlé vif 

Publicité