Le président des Etats-Unis, Barack Obama, a décidé d'afficher sa solidarité avec les fonctionnaires durement frappés par la crise politique et économique dans le pays : il a annoncé qu’il allait reverser 5% de son salaire.

Voilà un geste qui devrait en faire réfléchir plus d'un dans l'Hexagone. Alors que le "fonctionnaire-bashing" est devenu un sport national, le président des Etats-Unis a, lui, décidé de montrer sa solidarité avec les fonctionnaires en reversant 5% de son salaire. Le président, payé 400 000 dollars annuels, fait donc une croix sur 20 000 dollars, directement rendus au Trésor. Ce geste de solidarité a été imité par le secrétaire à la défense, Chuck Hagel, et le sénateur démocrate de l'Alaska, Ashton Carter, rapportent Les Echos.

Des centaines de milliers de fonctionnaires au chômageDes démarches symboliques qui s'expliquent par les très importantes coupes budgétaires qui frappent le budget de l'état fédéral, réduisant au chômage technique des centaines de milliers de fonctionnaires américains. Privés de ressources, beaucoup s'apprêtent à vivre des jours difficiles, au moins jusqu'au terme de l'exercice budgétaire, le 30 septembre. D'ici là, Républicains et Démocrates doivent se mettre d'accord sur une stratégie de réduction du déficit.

Publicité
Une crise politiqueMais la tâche s’annonce difficile, car deux visions s'affrontent. Les Républicains veulent procéder à des coupes claires dans les programmes sociaux et prévoient un hypothétique retour à l'équilibre pour 2023. De l'autre côté, les Démocrates veulent augmenter les recettes fiscales, notamment en s'attaquant aux niches. Le président Obama est lui favorable à un compromis, car l'état fédéral ne fonctionne que grâce à un texte provisoire jusqu'au 30 septembre. Après cette date, la situation sera verrouillée ouvrant la voix à une crise majeure. 

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :