Une étude britannique publiée lundi aux Etats-Unis tend à prouver que certains sites comme Facebook permettent de mieux cerner la personnalité d’une personne que ses proches. 

Facebook vous connaît bien. Une étude de l'Université de Cambridge, en Grande-Bretagne, et de Stanford, en Californie, dont les travaux ont été publiés lundi dans les Comptes rendus de l'Académie américaine des sciences (PNAS), explique que des programmes informatiques spécialisés, dont fait partie le réseau social américain, sont meilleurs pour décrypter la personnalité d’un internaute que les proches et la famille de la personne.

"Pour cette recherche, un ordinateur a été plus perspicace pour prédire la personnalité d'un sujet que ses collègues de travail ou les membres de sa famille en analysant seulement dix 'J'aime'", rapporte Challenges.fr.

Protection de la vie privée

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs ont pris un échantillon de 86 220 volontaires sur Facebook qui ont accepté de remplir un questionnaire portant sur les traits de leur personnalité et ont donné un accès à leur "J'aime". Avec une moyenne de 227 "J’aime" par utilisateur sur Facebook, l’approche permet ainsi de connaître encore mieux la personne qu’un proche, pas toujours au courant des goûts de son ami ou du membre de sa famille. 

Publicité
Cette possibilité pose néanmoins des questions sur la protection des données personnelles. Avec le développement des technologies, les résultats de ces travaux pourraient en effet susciter des inquiétudes quant à la protection de la vie privée, estiment les auteurs de l’étude. 

En vidéo sur le même thème : La vie privée sur Internet, quelles limites ? 

Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité